Blog du CAF IdF

La 34ème Traversée du Vercors en ski de fond

Par Alain Garric, Christine Chabenet, Emmanuel K.

Après une semaine de ski de fond dans le Jura, nos trois aventuriers Christine, Alain et Emmanuel décident de finir en apothéose par la traversée du Vercors. Elle a lieu cette année là le 30 janvier 2005 dans sa 34ème édition, mais c'est une première pour nous.


Il s'agit de parcourir les 50km reliant le Col du Rousset (1250m) à Bois Barbu (1100m) avec 1050m de dénivelée cumulée positive, la piste n'est damée qu'une fois par an à l'occasion de ce rassemblement. Voici le profil du parcours en rouge ci-dessous :

Deux possibilités sont proposées sur le même parcours :
- une course chronométrée en binôme,
- une randonnée non chronométrée.


Nous avons choisi cette dernière possibilité afin de profiter pleinement des paysages. Nous sommes donc partis 15 minutes après les équipes chronométrées.
Un temps froid (-20°C) mais splendide nous a accompagné toute la journée. Fort heureusement, nous avons choisi la bonne paraffine : un LF -12/-32 qui fera merveille tout le parcours, à tel point qu'Alain dira à l'arrivée n'avoir jamais aussi bien glissé de sa carrière de skieur !
Quelques mots sur le profil du parcours :
Le départ se fait dans une raide et longue montée, d'autant plus longue que l'échauffement a été bâclé. La montée s'achève sur le plateau enneigé du Vercors. Ouf, le plus dur est fait, à présent, nous évoluons au dessus des nuages. Ensuite, le profil est régulier ponctué ici et là par quelques côtes raides (col de la Sarna, côte sur la piste en balcon...) et descentes. Trois d'entre elles sont des goulets et après quelques passages de skieurs, ceux-ci deviennent des pistes de bobsleigh et le freinage est délicat. Chacun est libre de déchausser à ces quelques endroits.

La logistique est à la hauteur de la popularité de la randonnée : un ravitaillement est proposé tous les 10km environ avec boissons chaudes, barres de céréales, oranges, compote, pain d'épice.... et beaucoup de convivialité.
Délaissant la performance, nous sommes restés groupés afin de partager ce pur moment de bonheur et faire des photos.

En pratique, on retiendra qu'il est préférable de loger aux alentours de l'arrivée (Villars-de-Lans) et de prendre la navette gratuite qui ramène au départ. Ainsi au retour, vous pourrez rejoindre rapidement votre voiture sans avoir à attendre une navette.

 

Retrouvez les photos dans l'album standard ou  l'album haute qualité

Et maintenant, le récit en photos (cliquez dessus pour le détail)       


C'est le grand départ du matin, nous avions eu 4 heures de sommeil,
mais la température était là pour nous réveiller, il faisait -20°C° !...


Deuxième stimulation dans cet état futuriste, une côte dés le départ, la seule technique :
ne pas regarder la fin avec le plein de pensée positive !
On remarquera que Christine avait davantage de réserve que moi.


Emmanuel nous attendait, Christine et moi, tranquillement au bout des côtes, et oh comble!...
Il prenait des photos du paysage... que j'ai pu admirer une fois assis devant mon écran d'ordinateur ! ;-)


A la fin de la côte j'essaye de me remettre de ma pléthore cardiaque
en mettant les ventilos à fond pour retrouver un régime plus sain !


Juste après la terrible côte et avant une grande descente très délicate où les sorties
de route sont fréquentes....


Aucune parole ne peut décrire une telle beauté, irrésistible et fatale.


Super nova, toujours en forme.


J'ai soif !!!!!



Voici le dernier ravitaillement avant la ligne d'arrivée, un clin d'oeil au photographe
pour dire que l'affaire était dans le sac.


Et oui et oui, les 3 compères franchirent un à un la ligne d'arrivée de cette course mythique,
transformés à tout jamais par cette expérience inoubliable...

L
e site officiel : http://www.traverseesduvercors.fr/