Blog du CAF IdF

GPS et géolocalisation

Par Xavier Langlois

Le Global Positionning System (GPS) est un système de positionnement global. C'est un système qui est utilisé mondialement depuis l'an 2000 dans tous les domaines d'activités qui implique de la géolocalisation (transport aérien, terrestre, nautique...). 

Pour le randonneur on trouve des récepteurs GPS autour de 200 euros et la carte numérique de la France complète au 1/25 000 pour environ 300 euros. C'est donc un système assez coûteux mais qui bouleverse complètement l'orientation. En effet le GPS sait toujours se situer. Le problème n'est plus de se positionner mais plutôt de préparer un itinéraire, ensuite sur le terrain on peut profiter de l'environnement en utilisant le fil d’Ariane préparé en amont.


Le GPS doté d'une cartographie numérique est capable :

  • de vous positionner en une minute (s'il est éteint, sinon c'est immédiat), la précision est variable autour de 20/30 mètres dans l'axe vertical et 5/10 mètres dans l'axe horizontal. L'appareil indique la précision des données calculées.
  • d'enregistrer votre progression 

Phase de préparation :

On prépare l'itinéraire sur un ordinateur en croisant différentes sources d'informations : 

  • les traces (ensemble de points) passées
  • les traces existantes (par exemple tous les GR sont disponible)
  • la cartographie numérique
  • Les cartes IGN en ligne
  • Google Earth, Google Map
  • Des sites d'analyse de trace (pour les calculs de dénivelé)
  • ...

Le résultat de la phase préparatoire est transféré sur le GPS via un format standard (par exemple le format GPX), c'est un ensemble de trace ainsi que des points de repères temporels (être à telle heure à telle position).


Phase action sur le terrain :

Sur le terrain on suit le fil d’Ariane préparé en amont. On peut se permettre des variations car on à toujours la sécurité de savoir où l'on se trouve, de visualiser sa déviation par rapport à l'itinéraire prévu. Le GPS enregistre le trajet parcouru.


Phase d'analyse :

De retour chez soi, on peut analyser la trace enregistrée sur le terrain. On peut conserver cette trace pour constituer une bibliothèques de traces.


Solidité du GPS :

Le GPS est un appareil électronique mais il en existe des versions résistantes à la pluie, la neige, les immersions courtes, les chocs brutaux. Il est utilisable partout et dans toutes les conditions. Le brouillard ou l'obscurité ne gênent en rien à la précision des données. Un ciel dégagé est nécessaire pour avoir la meilleure précision.


Les 3 types de piles :

  • Les piles alcalines standard : peu coûteuse, durée de vie standard (autour de 48 heures d'utilisation du GPS)
  • Les piles lithium : 3 fois plus cher, mais peu sensible au froid et durée de vie multipliée par 4.
  • Les batteries : moins cher à l'usage, mais attention la courbe de décharge est irrégulière une batterie peut indiquer une charge à 80% puis 10 minutes plus tard chuter à 20%, ce sont donc des piles à réserver pour les environnements « sans risque »


Quelques liens :


Précautions d'usages :

Sans piles un GPS n'est qu'un bout de plastique, il est toujours préférable d'avoir dans son sac :

  • une boussole et une carte (qui peut être moins précise)

ou 

  • un autre GPS

C'est la redondance qui génère la sécurité.