Blog du CAF IdF

Les 25 bosses sans le car, oui c'est possible !

Une véritable randonnée d'exploration. Nous partîmes 4 et nous revînmes quatre !

L'objectif de cette rando était de vérifier s'il était possible d'atteindre les fabuleuses 25 bosses via les transports en commun.

Nous organisons cette rando des 25 bosses tous les ans avec le car, elle à toujours beaucoup de succès, le coin est superbe, c'est très amusant de monter/descendre en se glissant entre les  formes folles des rochers Bellifontains.

C'était donc une mission d'exploration, sur le papier la distance maximum était de 38km, environ 11km de plat sur des petites route d'Ile de France et à travers champs pour l'aller autant au retour plus les 16km des 25 bosses. 

Devant les inconnues j'avais opté pour le niveau sportif, celui qui fait peur

Météo france nous annonçait de "rares averses" puis les éclairs de la fin du monde.

Au rendez vous dimanche matin, nous étions 4 devant le RER D de 8h40.

Nous arrivâmes vers 10h dans la charmante ville de Buno , une averse nous accueillit, juste le temps d'allumer le GPS, et celle ci s’arrêta ce fut d'ailleurs le seul moment humide de la journée.

Tout de suite nous prîmes de petites routes avec de larges bas cotés bien agréable pour marcher.

Sous un ciel chargé de gros nuages noirs nous naviguions entre les champs de blés

Le temps était frais et venté, idéal pour marcher d'un bon pas. Par moment le chemin se faisait étroit.

 

A midi nous étions au parking de la roche aux sabots, le départ traditionnel du circuit des 25 bosses, une petite pause pour prendre de l'eau à l'unique fontaine de ce coin de forêt et nous entamâmes les bobosses habituelles.

Après notre échauffement en plaine, nous étions bien chaud, nous allâmes assez vite, les bosses s’enchaînaient.

Avec un groupe de quatre on va nettement plus vite.

Vers 15h35 nous avions pris une collation et nous en étions à la 24ème bosse (rocher de la cathédrale), je décidai de rentrer vers paname. Retour direct via le Vaudoué vers Noisy puis plein ouest !

Au retour nous tombâmes sur une parcelle de pavot

Le GPS nous aida bien en nous permettant de réguler notre rythme pour être exactement synchronisé avec l'arrivée du train.

A 18h22 nous étions à la gare pour le train de 18h27, à 19h36 nous étions en gare de Lyon

Au total les chiffres donnent 37.5km, 1300 m de dénivelé avec une moyenne de 5.6km/h. 

Suivant les niveaux de la rando c'est donc du sportif ou un gros soutenu+, il n'y a qu'un train par heure à Buno, donc il faut être régulier. Le principal souci est plutôt la météo, cet été est particulièrement frais, mais normalement nous aurions été asséché par le soleil. Je pense reproposer cet itinéraire en automne ou au printemps pour profiter d'une météo propice.

Pour conclure voici le pied d'une exploratrice après ce périple.

Commentaires

1. Le samedi, juillet 21 2012, 19:41 par le gypaete barbu !

Qu'en termes élégants ces choses là sont dites.....