Blog du CAF IdF

Les orchidées de montagne

Je vous invite au travers la photographie à découvrir les orchidées de montagne.

  Les orchidées de montagne

 


 
   
   
   
           
        
 
  
      
 
     




 

Non, les orchidées ne croissent pas que dans les pays tropicaux ! Encore moins chez les fleuristes où domine le Phalaenopsis à la longue floraison si attractive mais tellement manipulé et transformé par les orchidéistes !

On trouve des orchidées sous toutes les latitudes et à toutes les altitudes.

Bien sûre, elles sont bien plus nombreuses sous les tropiques et plus nous allons vers le nord, moins elles sont fréquentes.

En montagne, nous en trouvons de l'étage collinéen à l'étage alpin. Elles illuminent nos randonnées.

La fleur des orchidées se caractérise  par la présence de 3 sépales, 3 pétales dont un labelle aux couleurs et formes très variables.
Le labelle est un véritable terrain d'atterrissage pour les insectes pollinisateurs qui viennent chercher le nectar qui se cache au font de l'éperon de certaines d'entre elles.
D'autres plus malignes attirent les naïfs insectes avec milles promesses de nourriture sans leur offrir quoi que ce soit !
Enfin les plus traîtres comme les ophrys attirent les insectes mâles grâce à l'émission de phéromones et à la forme du labelle qui ressemble à s'y méprendre à la femelle, un leurre très efficace mais très frustrant pour le mâle

Coquines ces orchidées !!!

Les insectes se chargent du pollen qu'ils iront répandre sur le gynécée d'une autre fleur, permettant ainsi sa fécondation.

Qu'ils nous semblent stupides ces insectes qui recommence continuellement le même circuit ! Mais quelle efficacité dans la pollinisation des plantes...

On peut considérer que l'ensemble des orchidées sont classées parmi les plantes protégées.
Voici un panel de ces magnifiques plante que vous pouvez croiser au détour d'un chemin... de montagne bien sûre !
Des collines aux forêts montagnardes

Photo Agnès Métivier

Photo Agnès Métivier

Photo Agnès Métivier

Photo Agnès Métivier
L'orchis homme pendu (Aceras anthropophora) se plait au bord des chemins et des routes de l'étage collinéen. L'orchis brûlé (Orchis ustulata) fréquente également l'étage collinéen. L'ophrys abeille (Ophrys apifera) pousse dans les prairie et sur les bords de route. L'ophrys mouche (Ophrys insectifera) adopte le même habitat que l'ophrys abeille.

Photo Agnès Métivier

Photo Agnès Métivier

Photo Agnès Métivier

Photo Agnès Métivier
L'orchis de Fuchs (Orchis fuchsii) est très fréquent dans les fossés et sur le bord des routes des l'étages collinéen et montagnard. L'épipactis pourpre-noirâte (Epipactis atrorubens) se loge  sur les talus de bords de route. La néottie nid d'oiseau (Neottia nidus-avus) privée de chlorophylle  ne peut vivre que sur des résidus de bois morts . Elle vit sous les feuillus (hêtraies) Le limodore à feuillee avortées (Limodore abortivum) est comme la neottie une plante saprophyte.

Photo Agnès Métivier

Photo Agnès Métivier

Photo Agnès Métivier

Photo Agnès Métivier
La platanthère à deux feuilles (Platanthera bifolia) se rencontre dans les forêt claires du collinéen et du montagnard inférieur. La céphalanthère de Damas (Cephalanthera damasonium) occupe le même biotope que les platanthères. La céphalanthère rouge (Cephalanthera rubra) se plait en forêt. La céphalanthère à feuilles étroites (Cephalanthera longifolia) se retrouve sur les mêmes biotopes que la céphalanthère de Damas.

Photo Agnès Métivier

Photo Agnès Métivier

Photo Agnès Métivier

Photo Agnès Métivier
Le sabot de Vénus (Cypripedium calceolus) est une plante protégée qui préfère le calcaire. L'orchis moustique (Gymnadenia conopsea)
se rencontre du montagnard à la prairie alpine. Il est fréquent dans les espaces ouverts.
L'orchis odorant (Gymnadenia odoratissima) occupe le même biotope que son cousin. L'orchis mâle (Orchis mascula) se rencontre de la plaine jusqu'aux alpages. C'est une orchidée très fréquente.
Dans la prairie alpine

Photo Agnès Métivier

Photo Agnès Métivier

Photo Agnès Métivier

Photo Agnès Métivier
 L'orchis vanille ou nigritelle (Nigritella nigra) la plus populaire des orchidées ! La nigritelle de cornelia (Nigritella corneliana) une cousine de la précédente qui pousse dans les Alpes du sud L'orchis miel (Pseudorhis albida) est très fréquente dans les prairies alpines mais sait se faire discrète ! L'orchis globuleux  (Traunsteinera globosa) présente une fleur globuleuse d'assez grande taille et se rencontre dans les massifs calcaires.

Photo Agnès Métivier

Photo Agnès Métivier

Photo Agnès Métivier

Photo Agnès Métivier
L'orchis grenouille (coeloglossum viride) est une orchidées très discrète dont la couleur des fleurs varie du vert au jaune en passant par le rougeâtre (photo). L'orchis nain des Alpes (Chamorchis alpina) affectionne le calcaire. Sa taille minuscule et sa couleur verte le rendent difficile à voir ! L'orchis sureau (Dactylorhiza sambucina) pousse au printemps dans les Alpes et les Pyrénées. Ses fleurs sont jaunes ou rouges et les deux variétés s'hybrident. Les fleurs présentent alors un mélange des deux couleurs.