Blog du CAF IdF

Les roches volcaniques

Tectonique et volcanisme ont créé les montagnes. Si le Massif central reste une référence pour la France, des traces subsistent un peu partout...

roches 

  Les roches volcaniques

 


 
  
  
  
                  


  
  






 


 

Définitions :
  • Les roches volcaniques proviennent directement du magma. Elles sont caractérisées par un refroidissement rapide lors de leur éruption. Il n'y a pas de cristallisation des minéraux ;
  • Les roches plutoniques sont remontées plus lentement à la surface, les minéraux ont eu le temps de cristalliser.

Les roches volcaniques et plutoniques

Lors des éruptions volcaniques, le magma qui est projeté, soit dans l'atmosphère soit au fond des océans, se refroidi plus ou moins vite. Les roches obtenues diffèrent en fonction de la durée du refroidissement et de la quantité de silice qu'elles contiennent.

On distingue :
  1. Les roches pauvres en silice (moins de 55 %) :
    • Le basalte qui s'est refroidie rapidement et couvre une grande partie du fond des océans ;
    • Le gabbro est recouvert par le basalte qui l'a protégé du contact de l'eau. Son refroidissement a été beaucoup plus lent (le gabbro appartient au groupe des roches plutoniques).
  1. Les roches riches en silice (plus 65 %) :
    • La rhyolite qui est une roche volcanique ;
    • Le granite qui est une roche plutonique.
 
Quelques exemples de roches volcaniques

Photo : Agnès Métivier
Champ de basalte en Islande
Photo : Furura-Science
Rhyolite, roche volcanique riche en silice
   

Photo : Agnès Métivier
Orgues basaltiques à Queyrières en Haute-Loire

Photo : Agnès Métivier
Obsidienne (Landmannalaugar, Islande)
Roche vitrifiée, riche en silice
   

Photos : Agnès Métivier

Carrière située au pied du Puy de la Vache (Puy-de-Dôme)
 

Photo : Chenaillet mon site
Pilow lavas du mont Chenaillet (Briançonnais). Ce sont des basaltes en forme de coussinets formés au fond d'une ancienne mer, la Téthys.
Le puy de la Vache est un ancien volcan à éruption effusive c'est à dire qui rejette des laves fluides dont on retrouve les traces sur ses flancs.

Les bombes, scories et blocs de grandes taille sont colorés en rouge par la présence de fer oxydé par l'action des fumeroles chargés en eau, souffre et chlore. La forte température des fumeroles (600°) a accentué l'oxydation du fer.

Les projection des fines poussières, cendres, lapillis (pouzzolane) et scories sont noires. Plus légères, elles se sont déposées plus loin sur le la pente. Riches en fer, ce dernier n'a pas été oxydé car trop éloigné du cratère. La température est restée en dessous de 600°.

Photo : Agnès Métivier
Coupe reconstituant le volcan d'origine et montrant l'emplacement de la carrière (ronds blancs)

Photos : Agnès Métivier
Photo de gauche : cheminement sur les dépôts de pouzzolane oxydée vers le Puy de la Vache.

Photo de droite, vue sur la Chaîne des Puys tous alignés suivant un axe nord-sud. Les Puys sont au nombre de 80 et s'étendent sur 40 km.

Photo : Agnès Métivier
Front de taille de la carrière formé de pouzzolane, roche composée de scories et de basaltes. La pouzzolane présente une structure alvéolaire.
   
Pour en savoir plus sur le volcanisme du Massif central :  
 
     
  Introduction Les roches plutoniques