Blog d'aide du CAF IdF

Devenir organisateur au Club

Vous pratiquez depuis quelques années une activité au sein du Club Alpin, vous êtes devenu autonome et vous souhaitez faire partager votre passion ? Comment à votre tour devenir organisateur ou encadrant dans cette activité ?

https://www.clubalpin-idf.com/img/sALP.png Alpinisme

https://www.clubalpin-idf.com/img/sEB.png Escalade sur bloc

https://www.clubalpin-idf.com/img/sEF.png Escalade en falaise

https://www.clubalpin-idf.com/img/sSAE.png Cycle d'initiation à l'escalade

https://www.clubalpin-idf.com/img/sSAE.png Escalade sur SAE

https://www.clubalpin-idf.com/img/sMN.png Marche nordique

https://www.clubalpin-idf.com/img/sRW.png Randonnée pédestre

https://www.clubalpin-idf.com/img/sRQ.png Raquettes à neige

https://www.clubalpin-idf.com/img/sSA.png Ski alpin hors piste

https://www.clubalpin-idf.com/img/sSM.png Ski de randonnée

https://www.clubalpin-idf.com/img/sSN.png  Ski de fond

https://www.clubalpin-idf.com/img/sTRA.png Trail

 

https://www.clubalpin-idf.com/img/sALP.png Alpinisme 

Comment devenir organisateur en alpinisme ?

On vient d’abord au CAF pour se forger une expérience. En second, puis en tête. On y vient aussi pour partager la vie d’un club.

Après quelques sorties, se pose alors parfois une question : et si, moi aussi, j’emmenais des gens en montagne ? Si elle peut sembler logique, cette évolution n’a rien d’évident. Encadrer une sortie ne constitue pas l’aboutissement d’une progression logique qui ferait passer de la place de second de cordée, à celle de « leader », puis à celle d’organisateur. Il s’agit d’un projet différent, reposant moins sur la quête de performance que sur le désir de partager son expérience, son enthousiasme et son amour de la montagne.

Dans une cordée traditionnelle, on se connaît, on se fixe des objectifs en commun, on assure ensemble la sécurité du groupe en partageant les responsabilités. Parfois, on s’amuse à « tester ses limites ». L’organisateur CAF n’a quant à lui qu’une priorité : ramener le groupe en bonne santé et, si possible, entretenir une bonne entente en son sein. Le sommet ne constitue qu’un « plus ». Il s’agit donc de se mettre en position d’accompagner l’évolution de personnes qu’on ne connaît pas toujours et de disposer d’une marge suffisante pour pouvoir se consacrer aux mauvaises surprises – liées au terrain, à la météo, au matériel - sans être préoccupé par sa capacité à « passer ». Le CAF accompagne la formation de ses organisateurs, puisqu’à travers eux, il engage sa responsabilité: celle de tout faire pour assurer la sécurité des membres.

La première étape vise à accroître ses connaissances des techniques et du milieu montagnard. Bref, à composer sa liste de courses. Une fois capable de prendre de bonnes décisions et d’assurer les manœuvres techniques en toute sécurité, le participant peut se voir proposer de devenir « co-organisateur » par le responsable de l’activité Alpinisme. Ce statut permet de participer à l’organisation de sorties aux côtés de personnes formées. L’intérêt ? Avoir la possibilité de se frotter à la préparation des courses, à la conduite de groupe, à la prise de décision… Tout comme les organisateurs, les co-organisateurs mettent à la disposition du groupe le matériel dont ils disposent (cordes, dégaines, coinceurs, etc.). Tout comme les organisateurs, ils jouissent donc de tarifs réduits dans les cars pour les sorties qu’ils co-organisent, une forme de compensation.

Pour l’activité alpinisme, la formation se décompose en un tronc commun - UFCA et Premiers secours - et de deux parties spécifiques. La formation Terrain de Montagne (TM) correspond à la progression sur tous types de terrain en montagne : rocher non équipé, neige, glace, mixte. La partie Terrain d’Aventure (TA) renvoie à l'escalade sur rocher en parois verticales non protégées. Par ailleurs, il existe un cursus non obligatoire, qui permet de se spécialiser en "Cascade de glace". Il nécessitera en sus les UV de nivologie.

Chaque partie TA ou TM, se décompose en deux UV : l'UV1 correspondant à des journées de formation et l'UV2 principalement à la validation des acquis et de la conduite de groupe, par un guide externe au club. Une personne suffisamment expérimentée pourra être dispensée de l'UV1 et passer directement à l’UV2. L'obtention de l'UV2 est également soumise à la présentation d'une liste de 15 courses (réalisées en tête ou en réversible) d’un niveau suffisant. Il faut en général disposer des UV2 de TA et TM pour encadrer, mais des aménagements sont possibles : une personne disposant de l’UV2 TA ainsi que du tronc commun pourra encadrer des activités de rocher, mais pas des sorties de neige, par exemple.

Les formations sont organisées par les différents clubs, et listées sur le site de la FFCAM. Les candidats doivent donc prendre contact avec les organisateurs et obtenir l’accord de leur club d’appartenance. La fédération prend une partie des frais du stage en charge, l’autre incombant au participant. A ce titre, un contrat moral s'établit entre le club et le participant qui devra en retour jouer son rôle d'organisateur pour le club.

Pour devenir organisateur (ou co-organisateur), le CAF exige la signature d’une Charte de confidentialité puisque le statut donne accès à des informations personnelles sur les membres du groupe (comme leurs adresse et numéro de téléphone).

Se former à l’encadrement, c’est donc prendre la décision de jouer un rôle plus actif dans la vie du CAF. Notamment celui d’éveiller des vocations qui donneront peut-être envie à d’autres de se former à leur tour. C’est de ce cycle que se nourrit notre club.

Pour tous renseignements ou si vous vous êtes reconnu dans ces lignes : contactez le responsable de l'activité alpinisme

https://www.clubalpin-idf.com/img/sEB.png Escalade sur bloc

Comment devenir organisateur en escalade de blocs à la Collective ?

  • Il faut être d’un niveau orange / bleu (cotation des circuits à Fontainebleau).
  • Connaître les principaux massifs de blocs.
  • Savoir parer, placer les crash-pads de manière correcte et efficiente.
  • Être pédagogue, patient …
  • Être coopté par la collective après y avoir passé un ou deux ans de manière régulière.
  • Passer le brevet initiateur bloc est un plus. Voir cursus escalade bloc.

Contact : Contacter le responsable bloc et SAE.

https://www.clubalpin-idf.com/img/sEF.png Escalade en falaise

Comment devenir organisateur en escalade falaise ?

Une première étape consiste à effectuer des sorties en tant que participant avec le club puis, les organisateurs, au vu de votre expérience, vous proposerons de devenir co-organisateurs.

Après plusieurs sorties en tant que co-organisateur (pour se familiariser avec la gestion de groupe, la façon d’organiser une sortie (transports, logement, gestion du matériel)), et après accord entre plusieurs organisateurs, vous pourrez devenir organisateur.

Il s’agit également de passer les formations de la FFCAM :

Une première étape consiste à passer l’initiateur SAE (niveau 6a ; deux weekend de formation) ; puis il faut ensuite passer l’initiateur SNE (niveau 6a+/6b ; deux weekend de formation).

Voir le cursus.

Contacter le responsable falaise

https://www.clubalpin-idf.com/img/sSAE.png Cycle d'initiation à l'escalade

Comment devenir organisateur au Cycle d'initiation à l'escalade (CIE) ?

  • Etre de niveau bleu en bloc (cotation des circuits à Fontainebleau).
  • Savoir assurer la sécurité des stagiaires en bloc : choisir des blocs non exposés, parer, placer les crash-pads de manière correcte et efficiente.
  • Etre de niveau 5c en tête en falaise, être capable d'équiper des moulinettes et d'encadrer un groupe de 6-8 personnes grimpant par binômes en moulinette.
  • Être pédagogue, patient…
  • Être coopté par le CIE après y avoir passé un ou deux ans de manière régulière comme co-organisateur, aux cotés d'un organisateur.
  • Passer le brevet initiateur bloc est un plus. Voir cursus escalade bloc.
  • Passer le brevet initiateur SAE puis SNE est un plus.

Contacter le responsable du cycle d'initiation à l'escalade (CIE)

https://www.clubalpin-idf.com/img/sSAE.png Escalade sur SAE

Comment devenir organisateur en escalade sur SAE (murs) ?

  • Il faut avoir été référent (ouvrir la salle, repérer et corriger des comportements ou manœuvres à risque…) pendant un ou deux ans de manière régulière.
  • Avoir assisté un organisateur dans l’exercice d’ateliers de formations aux débutants.
  • Être pédagogue, patient…
  • Un niveau en escalade en SAE de 6a en tête est recommandé.
  • Connaître la plupart des nœuds et techniques de base.
  • Passer le brevet initiateur SAE est la suite logique pour encadrer. Voir Cursus.
  • L’initiateur SAE est un prérequis obligatoire pour ensuite passer l’initiateur SNE (falaise).

Comment devenir organisateur en SAE ?

L’organisateur est responsable d’une salle, choisi par le responsable de l’activité murs.
Son rôle est de gérer les inscriptions dans la SAE, créer le tableau des référents pour la saison.
Les référents et organisateurs sont sous sa responsabilité.
Assister aux réunions de la commission SAE.
Il n’a pas forcément un niveau en escalade, cela dit il est souvent issu des organisateurs SAE.

Contact : Contacter le responsable escalade bloc et SAE.

https://www.clubalpin-idf.com/img/sMN.png Marche nordique

Le cursus FFCAM est le suivant : brevet fédéral d'initiateur randonnée pédestre (plaine ou montagne) et un stage de qualification fédéral "marche nordique" de 2 jour. Lien cursus.

Au CAF IDF,  il existe la possibilité de devenir organisateur en marche nordique avec juste UFCA + PSC1 + stage de qualification MN (Marche Nordique). Le champ d'action de ces organisateurs est limité aux parcs parisiens et forêts franciliennes. Le suivi du stage carto 1 est vivement recommandé.

Contacter les responsables de l'activité marche nordique

https://www.clubalpin-idf.com/img/sRW.png Randonnée pédestre

Comment devenir organisateur en randonnée pédestre ?

Bienvenue aux nouveaux organisateurs !

C’est grâce au renouvellement permanent de ses organisateurs que le Club peut offrir un programme de randonnées étoffé et varié, qui attirera et fidélisera lui-même de nouveaux adhérents : Si vous appréciez les sorties du Club et avez le désir et les compétences requises pour organiser et encadrer vous-même des sorties, vous pouvez devenir organisateur !
Cette fiche vous explique comment.

Si vous êtes déjà organisateur, vous êtes invité à repérer lors de vos sorties les organisateurs potentiels et à discuter avec eux de cette opportunité. Vous pouvez leur communiquer cette fiche (accessible à tous sur le site) pour les informer. Pour répondre à des questions plus pointues, vous pouvez consulter le Mémento de l'Organisateur, et si nécessaire leur en adresser un extrait.

Quels avantages à devenir organisateur ?

Avant d’aborder les responsabilités et tâches incombant à un organisateur, mentionnons quelques points motivants :

a) C’est vous qui choisissez : 

  • Vous allez où vous voulez, sur des parcours que vous aimez et voulez faire découvrir, mais aussi dans des régions que vous souhaitez découvrir vous-même (à condition bien sûr de préparer soigneusement à l’avance votre sortie).
  • Vous partez aux dates qui vous arrangent et pour la durée de votre choix (mais en choisissant bien sûr des dates susceptibles de réunir le nombre de participants souhaité).
  • Vous choisissez de camper ou de dormir en refuge, en gîte ou à l’hôtel (mais en respectant bien sûr la logique de votre parcours et un budget pouvant être assumé raisonnablement par vos participants).
  • Vous marchez au rythme de votre choix et choisissez la durée de vos étapes.
  • Vous pouvez enfin choisir vos participants en programmant des sorties « avec accord » (mais en restant le plus ouvert possible aux nouveaux participants).

b) Satisfactions humaines :

  • Vous aurez plaisir à mener un groupe et à lui faire partager votre passion.
  • Vos participants vous en seront peut-être reconnaissants.
  • Vous allez accroître votre expérience sur plusieurs plans.

c) Gratuité des refuges du Club Alpin

Sous réserve d’avoir encadré un certain nombre de journées (10 actuellement), vous bénéficierez l’année suivante de la gratuité des nuitées dans les refuges du Club Alpin. Hormis les refuges de bord de route, cette gratuité est valable même quand vous n’encadrez pas de groupe.

d) Une partie de vos frais est remboursée

Pour vos sorties à la journée, vous êtes remboursé de vos frais de transport si vous en avez (non pas ceux occasionnés par la préparation de votre sortie, mais ceux du jour de la sortie), dans la limite de certains plafonds (que vous découvrirez, une fois nommé organisateur, dans la fiche 14 du Mémento de l'Organisateur).

Pour vos sorties de plusieurs jours, vous pouvez demander aux participants une participation à vos frais (organisation, transport, hébergement), dans la limite de certains plafonds (que vous découvrirez, une fois nommé organisateur, dans la fiche 14 du Mémento de l'Organisateur). Cette participation est intégrée aux frais de la sortie. Alternativement, vous pouvez profiter de la déduction fiscale par abandon de frais.

Profil souhaité

Bien que nous soyons bénévole, en tant qu’organisateur, nous avons des responsabilités vis-à- vis de notre groupe et ce, quel que soit le niveau et le lieu de notre sortie. Les compétences suivantes sont donc indispensables à toutes personnes désirant devenir organisateur de randonnées, tout en sachant que la plupart se développent avec la pratique.

a) Expérience, relationnel et personnalité

  • avoir une bonne expérience de la randonnée
  • être adhérent du Club Alpin Français d'Île-de-France depuis plus d'un an
  • avoir participé à des sorties du Club Alpin d'Île-de-France à la journée et sur plusieurs jours
  • posséder des qualités d’organisation
  • aimer la vie en collectivité et avoir un bon relationnel
  • être conscient des problématiques de conduite de groupe (cohésion physique et psychologique, gérer les personnes à forte personnalité, …)
  • faire preuve d’autonomie, de réactivité et de fermeté en prenant des décisions opportunes, rapides, et être capable de les faire appliquer
  • se connaître et réaliser des programmes en cohérence avec ses goûts

b) Disponibilité

La préparation d’une sortie requiert du temps et de la disponibilité. Sur un parcours original, il n’est pas rare que la préparation d’une sortie vous prenne autant de temps que la sortie elle-même. La préparation d’une sortie collective requiert beaucoup plus de temps que celle d’une sortie personnelle.

  • avant la sortie, vous devez entre autres tâches rédiger une Fiche Technique détaillée.
  • après la sortie, vous devez rédiger un compte-rendu et fournir les Comptes de la sortie.
  • en tant qu’organisateur, vous serez aussi invité à participer aux réunions de la Commission Randonnée, à prendre part à la vie du Club et à assumer certaines responsabilités en son sein.

c) Sécurité

  • être pleinement conscient des responsabilités qui incombent à l’organisateur
  • être titulaire du PSC1 (Prévention et Secours Civique de niveau 1)
  • savoir évaluer les risques et privilégier la sécurité : mener un groupe demande de la vigilance (longer ou traverser des routes, passages délicats, …)
  • connaître le code de la route pour les piétons
  • savoir réagir en cas d’accident
  • être vigilant quant à l’équipement des participants et à leurs difficultés éventuelles au cours de la sortie

d) Compétences techniques

  • maîtriser la lecture d’une carte et savoir s’orienter avec
  • savoir utiliser une boussole, avec ou sans la carte
  • être titulaire de l'UV Cartographie Orientation niveau 1 organisée par la FFCAM, ou de l'équivalent organisé par la FFRP
  • en montagne, savoir se servir d’un altimètre
  • savoir définir un itinéraire et un programme de randonnée (rappel : une randonnée comprend la randonnée elle-même - distance et temps - mais aussi les transports, les hébergements éventuels…)
  • savoir rédiger une Fiche Technique décrivant la randonnée ; cette fiche doit être à la fois rigoureuse et attractive
  • maîtriser les outils informatiques et les moyens de communication modernes
  • savoir tenir les comptes d’une sortie et utiliser un tableur
  • savoir respecter le niveau technique et physique annoncé

e) Formation

Après avoir été nommé organisateur, vous êtes fortement incité à valider et approfondir vos connaissances en obtenant un Brevet Fédéral d’Initiateur de Randonnée « plaine » ou « montagne ». Pour encadrer en moyenne montagne, le brevet « Montagne » est obligatoire, ainsi qu’en haute montagne le brevet « Randonnée alpine » (voir fiche 15 du Mémento de l'Organisateur, « La formation »).

Pour suivre la formation au Brevet, vous devez avoir suivi l’Unité de Formation Commune aux Activités (UFCA), qui vous informera entre autres sur l’histoire du Club et la conduite de groupe, ainsi que Cartographie Orientation niveau 2 pour le brevet « Montagne » .

Démarche du candidat

Le participant souhaitant devenir organisateur doit se faire connaître auprès des organisateurs qui le connaissent. Il est nécessaire de bien connaître les contours de la fonction, les satisfactions ainsi que les contraintes ou les déceptions qui en découlent. Une fois sa décision prise, il doit faire part de sa démarche par écrit auprès du responsable des candidatures au sein du bureau de la randonnée.

Constitution du dossier de candidature

Pour constituer le dossier :

  • obtenir l’appui et la caution morale de deux parrains, organisateurs actifs depuis au moins trois ans.
    IMPORTANT : si l’on nous demande d’être parrain, il ne faut pas s’engager à la légère. Nous devons rédiger une lettre de parrainage (à envoyer au responsable des candidatures) dans laquelle nous attestons du bien-fondé de la candidature. C’est également notre rôle d’aider ensuite le nouvel organisateur dans tous les aspects pratiques de l’activité et, notamment, dans la période qui précède la formation nécessaire (Brevet fédéral d’initiateur de randonnée).
  • être titulaire du PSC1 (Prévention et Secours Civique de niveau 1) et de l'UV Carto 1.
  • écrire une lettre de motivation et envoyer le tout au responsable des candidatures.

Sortie test

 Une fois le dossier de candidature examiné par le bureau de la randonnée, le candidat est évalué sur le terrain lors d’une sortie test en organisant une randonnée prévue au programme. Cette évaluation est faite par au moins deux organisateurs, appartenant ou ayant appartenu au bureau de la commission randonnée, et ne faisant pas partie de ses parrains. Leur compte-rendu sur le bon déroulement de cette journée est déterminant pour l’acceptation ou non de la candidature. Le bureau de la randonnée choisit une sortie programmée à la journée, de niveau approprié, avec le consentement de l’organisateur responsable de cette sortie :

  • le candidat prépare cette sortie en tenant compte du programme proposé
  • l’organisateur « officiel » du programme présente le candidat aux participants
  • il conduit normalement la sortie sous la supervision des organisateurs chargés de l’évaluation

Le candidat est apprécié selon les critères suivants :

  • itinéraire (respect du niveau technique et physique prévu, originalité, difficulté...)
  • orientation carte-boussole (aisance dans la pratique)
  • gestion du temps de la journée (rythme, pauses, ...)
  • sécurité (contenu de sa trousse de secours, passages sensibles comme traversée de routes ou progression en terrains difficiles, réaction en cas d’incident, gestion sécuritaire du groupe, ...)
  • relation avec les participants (information, écoute et réponse aux demandes, animation et convivialité, satisfaction des participants...).

Appréciations portées sur chaque critère de type : « Faible », « Moyen », « Bien » ou « Excellent »

Nomination

Les évaluateurs rendent compte au bureau ; et cette instance décide collectivement (majorité des voix) de nommer comme organisateur (-trice) la personne candidate. Si besoin, le bureau peut décider qu’une 2ème sortie test est nécessaire pour qu’il puisse prendre sa décision, ou bien décider de nommer la personne à l’essai pendant un an.
Le Responsable de l’Activité confirmera la nomination du nouvel organisateur par un courrier. Une fois nommé, le nouvel organisateur se présente généralement au cours de la réunion de la Commission Randonnée qui suit.

Première sortie

Le nouvel organisateur indique clairement, dans le titre de sa sortie, qu’il s’agit d’une « première », permettant ainsi d’informer tous ceux qui ont envie de venir le féliciter ou de faire sa connaissance à cette occasion.

Et après ?

Afin de maîtriser tous les détails de la programmation d’une sortie et du fonctionnement du Club, tout organisateur est invité à lire sur le site la totalité des fiches du Mémento ainsi que l’aide en ligne.

En cas de question ou problème, ses parrains et les responsables du Bureau de la randonnée sont là pour le renseigner et l’assister.

Tout organisateur est invité à participer activement aux réunions de la Commission Randonnée.

Tout organisateur doit encadrer au minimum trois jours par an (sortie à la journée ou de plusieurs jours) afin de conserver son statut.

Contacter le responsable de l'activité randonnée pédestre

https://www.clubalpin-idf.com/img/sRQ.png Raquettes à neige

Comment devenir organisateur en raquettes à neige ?

Pour devenir organisateur raquettes à neige au CAF IDF il faut tout d'abord avoir passé :

  • le PSC1 + UFCA + carto II (sauf si vous les avez déjà avec le brevet d'initiateur rando ou un autre brevet d'initiateur).
  • NA II (Neige/Avalanche)
  • Puis il faut se choisir deux parrains, tous deux organisateurs au CAF Ile-de-France, quelle que soit leur activité.
  • Vous envoyez une lettre de candidature au responsable de l'activité raquettes.
  • De même, vos deux parrains envoient chacun une lettre à ce même responsable pour soutenir votre candidature.

Après avoir été nommé, vous pouvez organiser seul des sorties de niveau technique ∆ ou coorganiser des sorties de tous niveaux en raquettes avec les organisateurs de votre choix. Ensuite, vous êtes fortement incité à valider et à approfondir vos compétences en obtenant le brevet d'initiateur raquettes avec la FFCAM (voir ci-dessous).

Nouveau cursus raquettes de la FFCAM :

L'initiateur terrain nordique n'existe plus.

Le nouveau brevet d'initiateur raquettes se passera maintenant en 6 jours et coûtera environ 300 euros, avec les pré-requis suivants : PSC1 + UFCA + carto II (sauf si on les a déjà avec le brevet d'initiateur rando ou autre brevet) + NA II + liste de courses + fiche de compétences attestée par le président du club ou test d'entrée en formation d'une journée.

Sur ces 6 jours, 3 seront passés à des compléments de formation et 3 à l'évaluation.

Le futur initiateur raquettes encadrera des sorties non alpines. Mais un petit matériel d'alpinisme basique sera demandé quand même lors du stage (corde, anneaux de corde, mousquetons, apparemment pas de crampons), car il faut en connaître l'utilisation au cas où il y aurait besoin de s'échapper de l'itinéraire prévu.

Il a été créé une qualification supplémentaire (facultative) en raquette alpine.

Les organisateurs ayant déjà une solide expérience de l'encadrement en raquettes mais non titulaires du brevet raquettes pourront passer seulement les 3 derniers jours d'évaluation.

Les organisateurs brevetés raquettes terrain nordique avec la FFCAM (ancien brevet) pourront passer seulement les 3 derniers jours d'évaluation.

Les aspects financiers :  Vous pouvez demander une déduction fiscale pour l'ensemble de vos frais (transport et stage). Un formulaire de « Déduction fiscale des frais engagés par les bénévoles » est à votre disposition sur l'Espace Membre si vous êtes déjà organisateur ou sinon à demander au responsable d'activité. Le trésorier du club vous donnera un reçu. Vous obtiendrez une déduction fiscale de 66% des frais engagés.

Contacter les responsables de l'activité raquette à neige

https://www.clubalpin-idf.com/img/sSA.png Ski alpin hors piste

Contacter les responsables de l'activité ski alpin hors piste

https://www.clubalpin-idf.com/img/sSM.png Ski de randonnée

Encadrer en ski alpinisme au CAF Ile-de-France

1/ Nouveau cursus FFCAM à partir de la saison 2016 

Le cursus est maintenant scindé en deux brevets consécutifs : celui d’Initiateur Ski de Randonnée (BISR) puis celui d’Initiateur Ski Alpinisme (BISA), à présenter au moins 12 mois après obtention du BISR.

L’entrée dans le cursus est définie au niveau des clubs qui attestent de l’autonomie des candidats ainsi que de leur aptitude à se présenter aux deux stages d’initiateurs consécutifs.

Les prérequis sont la liste de courses, les UV niveau 2 de Cartographie/ Orientation et Neige / Avalanches pour le BISR, puis le PSC1 et l’UFCA avant le BISA.

La liste de course est maintenant strictement définie avec tous les détails afférents : 

  • 30 courses dont 20 les 3 dernières saisons et 5 en condition d’organisateur et co-organisateur pour le Brevet Initiateur Ski de Randonnée (BISR)
  • 10 courses en terrain glaciaire, préférablement en condition de co-encadrement, mais non exigé pour le Brevet Initiateur Ski Alpinisme (BISA)

Les brevets sont délivrés à l’issue des stages de validation, organisés et encadrés par au moins un instructeur fédéral FFCAM, assisté d’un guide de haute montagne. La durée est de 6 jours pour le Brevet Initiateur Ski de Randonnée et de 3 jours pour le Brevet Initiateur Ski Alpinisme. 

Le synoptique du cursus normal est présenté ici et le cursus raccourci dit « en test d’aptitude » n’est pas pertinent pour le CAF Ile de France.

2/ Déclinaison propre au CAF Ile de France

2.1 Préambule

L’activité de ski de randonnée est encadrée par des cadres brevetés pour donner le maximum de garantie de responsabilité et de sécurité lors des sorties du club. 

Les membres intéressés par le cursus complet (BISR ET BISA) devront être cooptés par au moins 2 encadrants confirmés et validés par le responsable d’activité du CAF Ile de France. Ils seront ensuite suivis par les responsables formation.

Pour favoriser la formation des futurs initiateurs de ski de randonnée et encourager l'intégration de nouveaux encadrants brevetés, un statut de co-encadrant est mis en place au sein de la commission de ski de randonnée du CAF Ile de France.

2.2 Le statut de co-encadrant

L’adhérent du CAF Ile de France qui souhaite passer le brevet d'initiateur de ski de randonnée, peut demander à co-encadrer des sorties organisées par la commission. Pour cela, le candidat doit être engagé dans une démarche active de formation et avoir déjà participé à une ou plusieurs UV de niveau II (cf.tableau). 

La commission sélectionnera les candidats en fonction de leur niveau technique et de leur capacité à encadrer. En s'engageant dans ce cursus, le co-encadrant figure sur la liste des encadrants du club.

En contrepartie, le candidat s'engage à passer, sur une période de 3 ans maximum, les 3 unités de formation niveau 2 (UV Cartographie-Orientation, Neige et Avalanche, Sécurité sur Glacier) et les 2 stages de validation (BISR et BISA). Si le cursus n’est pas clos à la fin de cette période, le candidat ne pourra plus participer au co-encadrement des sorties.

Après l'obtention du brevet d'initiateur, et après avis favorable de la commission de ski-alpinisme, le candidat s’engage à encadrer au sein de la commission de ski alpinisme du CAF Ile de France en tant qu'encadrant principal.

Le co-encadrant est dans un processus de formation et reste sous la responsabilité de l'encadrant breveté. Lorsqu'une décision doit être prise, l'encadrant breveté reste juge final de cette décision. Le co-encadrant doit participer activement à l'organisation de la course afin de se préparer à sa future fonction.

Il ne lui sera cependant pas demandé d'être responsable de car.

2.3 Les UV nécessaires au co­encadrement

Le co-encadrant doit avoir participé aux stages de niveau 2 suivants à la date de la sortie qu'il co­-encadre.

UV de niveau 2 Cartographie Neige et avalanche Sécurité sur glacier
Course non glaciaire non oui non
Course glaciaire non oui oui


2.4 Le défraiement

Le co­-organisateur peut bénéficier de la procédure d'abandon de frais dans le cadre des sorties qu'il co-encadre ainsi que pour les frais afférents au passage des divers UV et stages de validation. Il est recommandé de garder trace et justificatifs de tous les frais engagés.

A titre d’incitation supplémentaire, il est prévu d’allouer 1 bon Vieux Campeur d’une valeur de 15€ par sortie encadrée, pendant les 2 années suivant l’obtention du diplôme, et dans la limite de 5 bons par année.

2.5 Constitution des dossiers

L’ensemble des documents à renseigner pour se présenter aux stages finaux de validation se retrouve dans le volet formation de l’activité ski de randonnée dans l’espace membre, au lien suivant (à créer).

Contacts formation :

Thierry Brisson : 06 07 78 60 19 / thierry.brisson1725@gmail.com

François Jantet : 06 78 11 78 54 / fjantet@yahoo.fr

Contacter le responsable de l'activité ski de randonnée

https://www.clubalpin-idf.com/img/sSN.png  Ski de fond et randonnée nordique

  • Vous maîtrisez l'une des deux techniques du ski de fond : le pas de patineur ou le pas alternatif ou les deux
  • Vous acceptez de vous former à l'autre technique
  • Vous êtes patient et avez envie de partager votre expérience et de faire découvrir le ski de fond à d'autres adhérents
  • Vous aimez la randonnée nordique hors piste et connaissez très bien l'orientation

Alors n'hésitez pas à postuler auprès du responsable d'activité pour devenir organisateur en ski de fond.
Les formations FFCAM sont assez rares et il vous faudra tout d'abord vous former "sur le tas" avec les organisateurs que vous connaissez puis si vous êtes quelques uns, un stage sera organisé pour que vous deveniez organisateur FFCAM (6 jours de formation en plus de l'UFCA et du PSC1 (secourisme), dont le montant pourra être pris en charge par déduction fiscale et engagement à encadrer pendant 3 ans au sein du Club)

Contacter le responsable de l'activité ski de fond et de randonnée nordique

https://www.clubalpin-idf.com/img/sTRA.png Trail

Contacter le responsable de l'activité trail

 

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet