GR20 Ambiguité d'un exploit

Dan Colbrun
Même pas mal aux pieds
Messages : 33
Inscription : 12 janvier 2012, 23:31

Re: GR20 Ambiguité d'un exploit

Message par Dan Colbrun »

Pourtant, les pionniers de l'Alpinisme étaient probablement bien loin eux aussi de l'objectif des randonneurs et certainement eux aussi dans la recherche de l'exploit. Le problème aujourd'hui, c'est que les grandes premières et les grands exploits en montagne sont déjà faits. Et que pour se distinguer, il ne reste plus que les courses (succession de sommets en un temps record, ou en un temps record dans des conditions dures (toutes les faces Nord, sans oxygène) ou donc les traversées aux pas de course de massifs ou d'île.
Tant que l'Homme ne s'attaquera aux sommets lunaires ou martiens, on en sera réduits aux exploits de qui monte très vite.. et qui sera oublié très vite aussi d'ailleurs...
JFM
Bivouac tous les week-ends
Messages : 260
Inscription : 15 novembre 2012, 15:13

GR20 Ambiguité d'un exploit

Message par JFM »

Exploit incroyable d'un coureur sur le GR20...
Loin, très loin des objectifs de bien des randonneurs. Tout ce qui sépare les amateurs de "trail" des paisibles et dilettantes randonneurs.
JFM
Voir infra:
"Nouveau record sur le GR20 !
François d'Haene vient de terminer le GR20 en 31h06 (temps en attente de validation). Le précédent record était détenu depuis juillet 2014 par Guillaume Peretti en 32h00. francoisdhaene.com/news-gr20
Ultra Trail: François D'Haene nouveau recordman du GR20 en Corse
Le champion français d'ultra trail François D'Haene a signé un nouveau record sur le GR20, en bouclant les 180 km de sentier en 31 heures et 6 minutes, améliorant au passage le temps de référence du cortenais Guillaume Peretti.
France 3 Corse ViaStella avec AFP
Publié le 04 juin 2016 à 10h15, mis à jour le 05 juin 2016 à 10h14
© FTVIASTELLA 04/06/16 - Ultra Trail: François D'Haene nouveau recordman du GR20 en Corse
Cette victoire, je la dois d'abord à tous ceux qui étaient autour de moi dans la montagne", a déclaré François d'Haene à son arrivée.
Parti du village de Calenzana (Haute-Corse), au-dessus de la station balnéaire de Calvi, vendredi à 04h, François D'Haene, 30 ans, a rejoint samedi à 11h06 le village de Conca (Corse-du-Sud), point d'arrivée du chemin de Grande Randonnée 20, au terme de 180 km de course avec 14.000 m de dénivelé positif.
Son arrivée a été constatée officiellement par des représentants de la Fédération française de montagne et d'escalade (FFME) qui lui ont remis un diplôme.
Réputé être le plus difficile d'Europe, le GR20 est parcouru chaque année par des milliers de randonneurs du monde entier en deux semaines, à raison de 6 à 7 heures de marche et d'escalade par jour.
François D'Haene a battu de 54 minutes le record du Corse Guillaume Peretti (32h le 8 juillet 2014). Le précédent record avait été établi par le Catalan Kilian Jornet en 2009 en 32h 54min.
Le record féminin est détenu par la Française Emilie Lecomte en 41h 22 min.
Ultra Trail: l'arrivée de François D'Haene, nouveau recordman du GR20
Record battu pour François D’Haene sur le GR20! Le champion français d'ultra trail a parcouru les 180 km de sentiers en 31 heures et six minutes. Parti de Calenzana hier matin, il est arrivé il y a plus de trois quarts d'heure à Conca avec 54 minutes d'avance sur le précédent record. En juillet 2014, le cortenais Guillaume Peretti avait mis 32 heures. - France 3 Corse ViaStella - Xavier Pierlovisi, Jacques-Paul Stefani
Intervenants : François D'Haene, recordman du GR20; Alexis Traub, accompagnateur
Froid et brouillard
Le champion du monde 2014 d'ultra trail, qui a emprunté l'itinéraire classique Nord-Sud du GR20, a été accompagné durant tout son parcours par deux coureurs de son équipe, le Team Salomon, mais aussi par des insulaires d'autres formations, comme Guillaume Peretti, qui se tous relayés pour lui ouvrir la route et l'assister. Peretti a d'ailleurs été le premier à téléphoner dès son arrivée à son successeur sur les tablettes du record du GR20 pour le féliciter.
Epuisé, mais dans un état de relative fraîcheur, D'Haene a expliqué avoir souffert du froid et du brouillard et "avoir eu des moments de doute car on joue en permanence avec les limites du corps et il faut éviter les pièges tout le long du parcours", dans la nuit du départ, mais avoir pu ensuite "assurer un train régulier" jusqu'au bout.
La tentative avait dû être reportée deux fois depuis mardi dernier en raison d'une mauvaise météo.
A ses compagnons qui l'ont arrosé au champagne à l'arrivée, il a assuré que "cette victoire est ma plus belle, mais ce record sera encore battu".
François D'Haene a gagné cette année les "100 km Vibram" de Hong Kong. Il a déjà remporté l'Ultra trail du Mont Blanc (en 2012 et 2014), le Grand Raid de La Réunion (en 2013 et 2014) et la course du Mont Fuji, au Japon (2014).
Ce Nordiste, né à Lille le 24 décembre 1985, mais qui a grandi en Savoie, vit désormais à Saint-Julien (Rhône), dans le Beaujolais, où il est viticulteur avec son épouse Carline, après avoir été kinésithérapeute. Le couple a deux enfants, Sarah 3 ans et Siméon, 18 mois.
Après une grosse préparation hivernale comprenant surtout du vélo, du ski de fond et de la randonnée, il avait longuement reconnu le parcours du GR20 en mai, notamment avec Guillaume Peretti.
Réserve
Désolé, je peux comprendre la motivation et le plaisir de s'entrainer pour réaliser ce type "de performance", mais pas celui de le médiatiser et encore moins de faire valider un record.. Si ce monsieur veut monter son niveau sportif et de compétitivité, il va tourner sur une piste, affronter des concurrents ou affronter un truc très difficile sur un terrain engagé. Autant, sur une ascension difficile, le temps réalisé peut exprimer la maitrise, la préparation et le niveau d'excellence d'un coureur, d'un skieur alpiniste, d'un alpiniste, autant ce type "exploit" médiatisé où chaque étape est repérée, la performance optimisée, m'apparait comme futile, ridicule. En mer, les records de traversée n'existent que pour rentabiliser les investissements colossaux indispensables pour financer la construction de bateaux et l'entretien des équipages sur des programmes pluri annuels de courses. Le juge de paix incontesté ce sont les résultats en course. Désolé pour ce coup d'humeur, mais un record dans l'absolu, sans opposition, ça ne veut rien dire. Bon, c'est vrai que c'est de la confrontation différée et, à la rigueur, ça pourrait se concevoir si c'est un coup de publicité personnel indispensable pour faire de l'audience auprès de sponsors. Mais nous sommes maintenant inondés de trails et de parcours organisés en tout genre. Cette publicité attire les consommateurs de kilomètres organisés et jalonnés sur les tous les chemins de montagne. Ce genre de "publicité" est vraiment inopportun dans une nature que chacun voudrait imaginer protéger et conserver comme un espace de liberté et de libre circulation. Un espace vivant et qu'il faut contribuer à faire vivre, population et écosystème compris, et pas seulement conçu comme une arène pour des gladiateurs des temps modernes. Mais surtout comme un bienfait rare qui se savoure."
Répondre