Porteur ou Hélicoptère

Les discussions sur l'alpinisme en général, les événements en région parisienne ou ailleurs.

Modérateur : Mathieu

Christian (A)
Messages : 5
Inscription : 13 septembre 2016, 00:16

Re: Porteur ou Hélicoptère

Message par Christian (A) »

Je ne crois pas qu'une rotation de hélicoptère pour un ou deux sacs à dos (130Euros/sac) se payera, donc je suis convaincue que le transport est au début pour alimenter le refuge et le sac à dos est seulement entre les spaghetti et canettes de tomates. Les frais pour le sac aident de partager les coûts pour le vol, alors un peu d'argent en plus pour le gardien. Alors a mon avis pas de pollution (ni échappements, ni sonore) en plus.

pour le monte-charge : l'idée de transporter les sacs à dos pour les touristes commence de s'établir en Autriche aussi et je suis content en pensent de l'utiliser quand j'ai 70 ans. Ce n'est plus loin, ça sera dans 20 ans.
Martine Cante
Ne sort jamais sans la carte du CAF
Messages : 554
Inscription : 06 mars 2006, 18:57

Re: Porteur ou Hélicoptère

Message par Martine Cante »

Effectivement, tu as raison JFM, j'ai confondu je crois le refuge MONZINO et le refuge GONELLA.
MONZINO est une petite course en montagne à lui tout seul, avec un peu d'escalade pour y arriver. J'y suis allée il y a longtemps, juste pour le plaisir d'aller voir ce refuge prestigieux qui est le point de départ de grandes voies sur le côté italien du Mont Blanc.
GONELLA est le point de départ de la voie normale du Mont Blanc côté italien, la voie dite "des Aiguilles Grises". C'est ce refuge-là que, à notre grande honte à l'époque, nous n'avions même pas trouvé !

C'est le refuge Gonella qui est peut-être plus facile d'accès maintenant grâce au recul des glaciers ?
Dites-moi si je me trompe, je n'en suis pas très sûre !
L'essentiel n'est pas le sommet, mais la manière dont on gravit la pente.
JFM
Bivouac tous les week-ends
Messages : 260
Inscription : 15 novembre 2012, 15:13

Re: Porteur ou Hélicoptère

Message par JFM »

Bernadette,
Je partage vos réserves quand à l'utilisation excessive par certains de l"hélicoptère en montagne. Mais je n'irais pas jusqu' à condamner ceux qui utilisent ce moyen pour monter leur sac à un refuge comme cela se pratiquerait en Suisse et en Italie. L'usage de l"hélicoptère n'y est pas aussi restreint qu'en France. Mais ces pays sont peut-être plus que le nôtre respectueux des libertés individuelles quand bien même elles conduisent à des usages abusifs comme par exemple des déposes en hélicoptère pour la pratique du ski hors piste.
Je ne méconnais pas les nuisances sonores et le coût carbone de ce mode de transport. En France l'usage de l'hélicoptère est le fait pour l'essentiel du secours en montagne. Personne ne peut plaider pour le retour au secours terrestre au nom des nuisances sonores ou du coût carbone.
Pour réaliser les grandes courses au départ du refuge Monzino les alpinistes qui entreprennent ces voies veillent à prendre un sac aussi léger que possible. Quand bien même ce sac aurait été monté à Monzino ceci ne retirent rien à leur ascension. Avant de gagner le mont Blanc par l'arête de l'Innominata je suis monté 3 fois au bivouac Eccles. Le mauvais temps a contraint à 2 reprises à redescendre dans le Val Veni par nos propres moyens. Mais monter au refuge Monzino peut se faire en 3h30, voire moins ou en 5 heures en fonction des capacités de chacun, là n'est pas l'essentiel.
Martine,
Il n'y a pas de glacier qui barrent l'accès au refuge Monzino.
Jean-François Mougenot
Bernadette P
Ne sort jamais sans la carte du CAF
Messages : 533
Inscription : 02 novembre 2005, 22:31

Re: Porteur ou Hélicoptère

Message par Bernadette P »

JFM a écrit :Dans les Dolomites nombre de refuges dispose d'un monte-charge qui permet d'y déposer son sac. Il en est ainsi de même pour les sacs via un hélicoptère pour l'accès au refuge Monzino. Ceci ne retire rien au mérite de ceux qui utiliseraient un tel moyen pour leur sac, voire eux-mêmes, afin d'accéder à ce lieu magique quand leurs moyens physiques ne leurs permettent pas ou plus.
Bien sûr, leur course elle même n'en sera pas moins intéressante, mais pour se faire plaisir combien de personnes ont-ils dérangées et assommées de bruit ?
L'impact en terme de nuisances et de consommation carbone est loin d'être le même entre un monte-charge qui achemine des denrées ou des sacs et redescend les ordures et un hélicoptère ! Ces deux modes de transport des objets vers le refuge ne sont pas comparables.
Pour ma part entendre sans arrêt des hélicoptères tournoyer au-dessus de moi à longueur de journée comme c'est le cas en certains endroits de Suisse et d'Italie est une énorme nuisance qui ne devrait pas être encouragée, ni pratiquée.

Et encore moins pour monter les personnes. Dans le livre cité la montée au refuge Monzino est donnée pour 3h30 et la descente pour 2h30. Qu'est ce qu'un alpiniste qui ne peut pas faire 3h30 de marche en montée dans sa journée ? Qu'il reste à Chamonix ou à Zermatt ou à Grindelwald et profite alors des infrastructures existantes car une fois à Monzino, je doute que s'il a dû y monter en hélico il ne puisse ensuite guère faire de courses à partir de ce point, il y en a peu de faciles et toutes présentes une marche d'approche. Je pense qu'l n'a qu'à rester dans des endroits plus accessibles à sa condition physique et s'il vient seulement pour le paysage, il prend alors son temps et s'il met 5 h quelle importance, il aura mérité sa bière.

Il en est de même avec les moto-neiges dans les pays nordiques qui ont totalement défigurées certains coins : la Piste Royale en Suède (Kungsleden) par exemple, lorsque vous la parcourez vous donne l'impression de longer une autoroute ! S'il n'était que le transfert des sacs le matin d'un refuge à l'autre et que le calme retombait ensuite, mais non ! Toute la journée, à intervalles réguliers, le vrombissement des moteurs vient troubler la quiétude du lieu. Et bien il en est de même dans certains sites de nos Alpes : ainsi on peut lire dans le compte rendu d'une organisatrice du Club à Zermatt l'an dernier fin octobre : "Un bémol : les travaux de construction en ville et de maintenance sur les remontées mécaniques omniprésentes sont nombreux en cette saison et le bruit incessant des hélicoptères qui transportent les matériaux entre 8h et 17h30. "
JFM
Bivouac tous les week-ends
Messages : 260
Inscription : 15 novembre 2012, 15:13

Re: Porteur ou Hélicoptère

Message par JFM »

Dans les Dolomites nombre de refuges dispose d'un monte-charge qui permet d'y déposer son sac. Il en est ainsi de même pour les sacs via un hélicoptère pour l'accès au refuge Monzino. Ceci ne retire rien au mérite de ceux qui utiliseraient un tel moyen pour leur sac, voire eux-mêmes, afin d'accéder à ce lieu magique quand leurs moyens physiques ne leurs permettent pas ou plus.
Pour les intrépides randonneurs ou alpinistes tel l'anonyme "Jeune Octo...", l'accès au refuge Monzino, 2590 mètres, est décrit dans l'ouvrage "Les plus belles randonnées VAl D'AOSTE" de Pierre Million (Éditions Glénat). Le sentier comporte 2 tronçons de via ferrata. Le premier facile et court, le second plus redressé justifie l'équipement pour ce type de progression sur échelles ou marchepieds et câbles. Dénivellation de 1020 mètres que certains parcourent en 3h30 à la montée et 2h30 à la descente. Mais il est bon de flaner tout au long du sentier et d 'admirer l'arête sud de l'aiguille Noire de Peuterey (22/08/1973), la verticalité de la Gugliermina que parcourt la voie Gervassutti (23/08/97), l'aiguille Croux et la classique voie Ottoz (10/07/1987 et 20/07/2012, une voie qui justifie 2 parcours). Au refuge si vous avez pris la précaution d'emporter des jumelles suivez les arêtes du Brouillard, de l'Innominata (21/08/1989), de Peuterey (20/08/93).
Il est aussi possible d'accéder à ce refuge via "Velocipractor" (19/072012) ou encore "Hydrotechnic" (31/05/2009)...
Jean-François Mougenot
Jeune Octo
Messages : 3
Inscription : 02 juillet 2007, 16:49

Re: Porteur ou Hélicoptère

Message par Jeune Octo »

Sauf erreur de ma part, "zaino", en italien, veut dire "sac à dos", et "elitrasporto dello zaino", "transport du sac à dos par hélicoptère".
Je ne vois pas, dans le texte en italien cité par JFM, où il est question de transport de personnes par hélicoptère.
Il faudra donc que la riche, voire très riche clientèle de Courmayeur et de Genève (et de nulle part en France, vraiment ?) se tape la montée à Monzino - sans le sac à dos, donc sans beaucoup de mérite.
Martine Cante
Ne sort jamais sans la carte du CAF
Messages : 554
Inscription : 06 mars 2006, 18:57

Re: Porteur ou Hélicoptère

Message par Martine Cante »

Et en plus, je me souviens que ce refuge est difficile d'accès ! Il y a longtemps, une cordée dont je faisais partie n'a pas trouvé l'accès au refuge...
Peut-être maintenant, avec le recul des glaciers, est-il plus facile à atteindre ?
L'essentiel n'est pas le sommet, mais la manière dont on gravit la pente.
JFM
Bivouac tous les week-ends
Messages : 260
Inscription : 15 novembre 2012, 15:13

Porteur ou Hélicoptère

Message par JFM »

Rien n'arrête la mécanisation du Massif du Mont Blanc...
Dans le Val Veni, l'accès au refuge Monzino est possible en hélicoptère pour un coût de 130 euros par rotation.
Une possibilité offerte d’accéder à ce refuge emblématique de l'alpinisme d'aventure pour la riche, voire très riche clientèle de Courmayeur et de Genève.
Elitrasporto zaino
Da quest'anno, in collaborazione con la GMH Elicopters, possibilità di elitrasporto dello zaino a 130 euro a rotazione
Nombre d'alpinistes seront choqués. Mais, si peu d'alpinistes s'engagent dans les grandes voies des Piliers du Brouillard et du Freney et même les classiques engagées que sont les arête du Brouillard, de l'Innominata et de Peutérey. Et les gardiens de désespérer confrontés à la si faible fréquentation de ce refuge.
Jean-François Mougenot
Répondre