Ambuigité des commérations mémorielles

Les discussions sur l'alpinisme en général, les événements en région parisienne ou ailleurs.

Modérateurs : GhiCath, Mathieu

JFM
Bivouac tous les week-ends
Messages : 231
Inscription : 15 novembre 2012, 15:13

Re: Ambuigité des commérations mémorielles

Message par JFM » 13 novembre 2018, 06:25

Un rappel de faits réels qui ne font que souligner la complexité des contraintes qui pèsent sur chacun d'entre nous. Pour éviter de vaines polémiques, je n'ai pas abordé les engagements de ceux qui dirigèrent le CAF pendant la seconde guerre mondiale...
J-F Mougenot

Dan Colbrun
Même pas mal aux pieds
Messages : 31
Inscription : 12 janvier 2012, 23:31

Re: Ambuigité des commérations mémorielles

Message par Dan Colbrun » 12 novembre 2018, 22:53

C'est sûr qu'à Chamonix ils ne doivent pas faire une commémoration mémorielle sur le sujet. :lol:

Cela étant, en cherchant rapidement sur INTERNET, M. Tairraz a survécu et a fait des films dans les années 50, M. Gaussot lui était résistant et a fondé le Dauphiné libéré. Bref, la réalité est bien plus complexe que ce que veulent nous faire croire les tenant du politiquement correct et leurs classements bien simples, voire même simplets...

JFM
Bivouac tous les week-ends
Messages : 231
Inscription : 15 novembre 2012, 15:13

Ambuigité des commérations mémorielles

Message par JFM » 09 novembre 2018, 09:30

Faut-il tout rappeler?
Chamonix a oublié qu'il fut un temps où l'une des Aiguille de Chamonix portait le nom du Chef de l'Etat...
Une caravane alpine, composée de guides et de délégués des Compagnons de France, qui avait quitté Chamonix mercredi soir, est arrivé jeudi matin, vers 9 heures, au sommet de l'ex-aiguille de Chamonix à laquelle tes Chamoniards, en novembre dernier, avaient donné le nom du chef de l'Etat. La mission de cette délégation était, en fixant nos trois couleurs au faite des 3.507 mètres de l'Aiguille, d'inaugurer sa nouvelle dénomination et aussi d'apporter l'hommage des montagnards de la vallée de Chamonix et des jeunes au chef de l'état. En union avec les pèlerins de "l'Aiguille Maréchal Pétain", à 10 heures, jeudi matin, le président de la Compagnie des guides, assisté du maire de Chamonix, du chef de la Lésion et d'un groupe de Compagnons, a hissé les couleurs au pied du monument du poilu. Les alpinistes ont bénéficié d'un temps magnifique et ils ont été observés à l'aide de lorgnettes depuis Chamonix où les phases de leur geste ont pu être suivies. L’ascension de la pointe nord de Blaitière (Aiguille de Chamonix), nouvelle Pointe Maréchal Pétain, a été réalisée par les guides Armand Charlet, chevalier, de la Légion d'honneur, Fernand Tournier, Georges Tairraz, président des amis de la- Légion, du docteur Jean Carie, chef du centre d'alpinisme des Compagnons de France et de M. Philippe Gaussot, rédacteur en chef du journal Compagnon de France.
Oublions ces errements pour affronter la lecture de l'essai de Marcel Gauchet, "Robespierre - L'homme qui nous divise le plus", paru dans la collection "L'esprit de la Cité" (Gallimard)

Répondre