Reprise : le cas particulier du ski nordique

Dan Colbrun
Même pas mal aux pieds
Messages : 33
Inscription : 12 janvier 2012, 23:31

Re: Reprise : le cas particulier du ski nordique

Message par Dan Colbrun »

Et comme les vacanciers viennent d'endroits très divers, s'ils attrapent le virus ils le diffuseront partout...
SPQR
Messages : 2
Inscription : 06 janvier 2020, 10:52

Re: Reprise : le cas particulier du ski nordique

Message par SPQR »

Skier à plusieurs n'aurait pas vraiment d'incidence sur une contamination ou si peu. Par contre ce qui est redouté c'est les regroupements aux caisses, aux départ des remontées où il sera difficile que les gens ne se parlent pas, se tiennent à 1 m (voir les images qui ont fait la une en Italie il y a quelques jours) et SURTOUT les autorités n'ont aucune emprise sur les regroupements le soir. Une majorité des jeunes vont à la neige pour les soirées et les rencontres en plus de skier. La seule autre façon de faire serait d'interdire les locations, hôtels, résidences etc. On a vu en août et septembre comment l'épidémie s'étend exponentiellement si les jeunes adultes se contaminent alors qu'eux mêmes font très très rarement des formes graves de covid.
JFM
Bivouac tous les week-ends
Messages : 260
Inscription : 15 novembre 2012, 15:13

Re: Reprise : le cas particulier du ski nordique

Message par JFM »

Ce second rebond de la pandémie Covid 19 en France et dans bien des pays européens est la conséquence du non respect des règles de distanciation physique que ce soit en espace clos, ouvert ou en terrains extérieurs. Le nuage Covid expiré se projette en cas de vent jusqu'à 12 voire 15 mètres. Les formes graves de Covid 19 concernent pour l’essentiel les personnes âgées de plus de 65 ans, mais pas seulement. Les facteurs de co-morbidité associés (surpoids pour l'essentiel) en rendent compte. Mais des adultes jeunes indemne de tout facteur de co-morbidité ont fait des formes graves. Il n'y a encore aucun traitement spécifique de la maladie Covid 19. Dans les formes graves le recours aux traitements palliatifs (ventilation artificielle ou circulation extracorporelle pendant deux à trois semaines) est une épreuve plus que rude, susceptible de laisser des séquelles invalidantes.
Des facteurs individuels (terrain imuno-génétique) commencent à être identifiés. Mais l'essentiel est de comprendre enfin que cette maladie virale est évitable par le respect des régles de distanciation physique, le port de masque adapté (couvrant le nez de grace) et le lavage répété des mains. Ces contraintes mineures sont nécessaires pour tenter d'éviter le chaos financier, économique et social qui est devant nous.
Jean-François Mougenot
Bernadette P
Ne sort jamais sans la carte du CAF
Messages : 533
Inscription : 02 novembre 2005, 22:31

Re: Reprise : le cas particulier du ski nordique

Message par Bernadette P »

Je ne pense pas exclusivement à la période des fêtes. Les vacances scolaires se terminent le 3 janvier mais on parle d'une ouverture seulement le 20 janvier.

Si les gens ont envie de faire la fiesta dans un lieu clos (puisque certes il y en a encore pour le faire !), ils le feront, où qu'ils soient.
Mais je pense aussi qu'après une bonne journée de ski de fond, ils risquent de plonger sous la couette à 22 h !

C'est vraiment sur l'amalgame que je m'interroge. Je t'invite à te balader dans les rues de Chapelle-des-Bois le soir à 21h en hiver, à part quelques promeneurs de chiens tu n'auras pas grand monde ! L'ambiance n'est vraiment pas celle des stations de ski alpin.
Sylvaine.B
Même pas mal aux pieds
Messages : 38
Inscription : 01 avril 2017, 14:59

Re: Reprise : le cas particulier du ski nordique

Message par Sylvaine.B »

Bernadette,

ça n'est pas le sport en plein air qui pose problème, ce sont les fiestas du soir... les gens sont en vacances à cette période pour aussi faire la fête dans des lieux clos.

Sylvaine
Bernadette P
Ne sort jamais sans la carte du CAF
Messages : 533
Inscription : 02 novembre 2005, 22:31

Reprise : le cas particulier du ski nordique

Message par Bernadette P »

Je partage tout à fait l'analyse de France 3 Bourgogne-Franche Comté !
On peut aller s'entasser dans un cinéma dès le 15 décembre et dans les magasins dès ce samedi mais on n'aurait pas le droit de skier en plein air, sans remontées mécaniques ???

Article à lire : https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 98532.html
Répondre