Blog du CAF IdF

En yourte sur le plateau de Beille

En Ariège, entre Tarascon et Ax-les-Thermes, sur le tracé du GR 10, il est un haut plateau bordé de vallées abruptes qui s'appelle le plateau de Beille. Là, à 1800 m d'altitude, dans une forêt de pins à crochets, se niche un adorable village miniature formé d'habitations inspirées des pays nordiques : deux yourtes mongoles, un tipi indien, une maison finlandaise, une cabane de trappeur canadien... Et, au milieu de tout ça, un espace pour faire le feu et une salle à manger-cuisine en rondins de bois.

http://www.angaka.com/images/miniatures/panovillagec.jpg

 

Maintenant que le décor est planté, voici l'histoire :

Par un frais matin de janvier, huit personnages, tout ensommeillés d'avoir passé la nuit dans le train-couchettes, débarquent sur le plateau, transportés par un minibus depuis la vallée de l’Ariège.

 

Il faut toujours se faire une idée générale du lieu où l'on arrive. Alors, tous chaussent leurs raquettes et partent en exploration alentour. Le plateau est bosselé, couvert d'une bonne couche de neige tombée une semaine auparavant, même s'il fait plutôt doux cette année-là. Leur accompagnateur Thierry explique ce que sont les pins à crochets et montre les traces de la martre sur la neige. Des raquettes mal ajustées en profitent pour quitter subrepticement les pieds de leur propriétaire. Mais la solidarité aidant, tout rentre dans l'ordre. Pas question de se laisser faire par une vulgaire plaque de plastique coloré !

 

A midi, retour au village. Assis devant la grande table de bois, chacun étale son pique-nique et reprend des forces. Les discussions tournent autour du programme de l'après-midi : construire un igloo !

Après le repas, Thierry distribue scies et pelles et expose patiemment la technique. La première étape est d'ouvrir une carrière pour extraire des blocs de neige. Le groupe devient la joyeuse équipe des nains travaillant à la mine pour construire le palais de Blanche-Neige !

Les nains déblayent la poudreuse recouvrant les couches de neige dure. En une bruyante euphorie, ils taillent des blocs, les portent, les empilent, comblent les espaces vides.

https://lh3.googleusercontent.com/-AAeCvrbHrwM/VthjMarsZAI/AAAAAAAAAd4/mqg7kRHn7k8/s576-Ic42/Construction%252520de%252520l%252527igloo.jpg

 

La méthode du décalage progressif des rangs vers l'intérieur permet d'arriver à la voûte sommitale et finalement le dernier bloc est posé en haut de l'édifice. Thierry, qui s'est laissé enfermer dedans, découpe la porte de sortie. Il ne reste plus qu'à encadrer l'entrée par des pieds-droits surmontés d'un linteau et Blanche-Neige pourra enfin intégrer son palais. Deux heures de travail dans les rires et la bonne humeur ! Les nains sont ravis.

http://www.angaka.com/images/activites/igloo_reve.jpg

 

A la fin de cette première journée, la brume épaisse se dissipe pour laisser place à un ciel étoilé permettant une randonnée nocturne guidée par l’étoile polaire.

 

 

Dans la yourte ronde, les huit matelas sont disposés autour du poêle à bois qui rougeoit. Mais personne n'est prêt à se lever la nuit pour recharger le poêle. Alors les nains s’enfoncent dans leurs duvets et se recouvrent de couvertures en rêvant à… Blanche-Neige.

https://lh3.googleusercontent.com/-RWAJhr-HX6c/VthjTZX35yI/AAAAAAAAAd4/gEr-0e9o5rM/s640-Ic42/La%252520yourte.JPG

 

 

Samedi, temps magnifique. Prof - Maxime a concocté un grand circuit en autonomie tout autour du plateau : visite aux chiens de traîneaux cantonnés dans le vallon des Gourgues, traversée du ruisseau de Llégumes et remontée dans la forêt.

http://www.angaka.com/images/activites/grandnord.jpg

 

Le passage d'une barre rocheuse pas évidente permet l'accès à la Jasse de Courtal Gélat qui recevra à la belle saison les troupeaux pour l'estive. Et nos huit nains de pique-niquer en plein soleil sur le seuil de la cabane du berger. Le plateau de Beille est en fait constitué d'une succession de replats qu'il faut explorer un à un.

https://lh3.googleusercontent.com/-JPPweyDPZNk/VthjASp0YGI/AAAAAAAAAdw/KjZbtf5egcM/s640-Ic42/2016-01-30%25252012.27.21.jpg

 

Ainsi, après cette halte, ils partent à la recherche de la Jasse de Dédor qui ne se laisse pas atteindre si facilement. Il leur faut traverser ce qu'on appelle ici des bartas (mot occitan désignant un enchevêtrement de branches et d'épineux). Mais leur ténacité est récompensée. Au bout du chemin se trouve la cabane de Dédor d'où la vue plonge dans les combes forestières déneigées qui s'enchaînent jusqu'à la vallée de l'Ariège. Sur le versant opposé et à la même altitude, une large traînée blanche entaille la montagne : ce sont les carrières de talc de Luzenac.

 

Et puis, toujours les uns derrière les autres, sans jamais dévier du chemin le plus droit, ils montent sur la bosse de Paravent (1900 m) pour admirer le panorama à 360° sur les Pyrénées. Le pic Carlit et les Peric attirent leur regard comme un aimant et déjà se construisent dans leur imagination de futures randonnées.

https://lh3.googleusercontent.com/-NQ6P5s7gFAE/VthjCuBUjkI/AAAAAAAAAdw/utd_GvjJwu4/s640-Ic42/2016-01-30%25252012.34.26.jpg

 

Pour achever la boucle, il leur suffit de rentrer dans le périmètre de la station et de suivre les pistes raquettes jusqu'au campement.

Le soir, sous les étoiles, la bonne odeur du vin chaud à la cannelle préparé par Franck l'apiculteur se répand dans le village et les verres passent de main en main. Puis, au son de l'accordéon, du tambourin et de la guitare, tous les habitants et invités se lancent dans un « cercle circassien » pour lequel le maître à danser n'est autre que l'hôtesse du lieu, la charmante Isabelle (ne serait-elle pas la sœur de Blanche-Neige ? Mais chut...! )

 

Si par hasard vous passez par le plateau de Beille, demandez le Père Noël, dites-lui que vous venez de notre part, il se fera un plaisir de vous conduire au village nordique !

http://www.angaka.com/images/activites/noel2013.jpg

 

Renseignements pratiques :

Carte IGN 2148 ET

Hébergement : Angaka village nordique, plateau de Beille, 09310 Les Cabannes.

tél : 05 61 01 75 60. contact@angaka.com

Taxi depuis la gare des Cabannes : Ensalès à St Paul de Jarrat.

tél : 05 61 64 17 47