Blog du CAF IdF

mercredi, avril 5 2017

Traversée du Hardangervidda (Norvège) en ski de randonnée nordique : une chouette semaine :-)

Petit récit d'une semaine de ski de randonnée nordique au cours de laquelle nous avons traversé le plateau du Hardangervidda en Norvège du 18 au 26 mars 2017.

Lire la suite...

mardi, février 24 2015

Traversée du Jura suisse (TJS)

 

Lire la suite...

jeudi, mars 29 2012

GTJ à ski : 5 jours AR entre Chapelle et Giron en février 2012

 

Pour prolonger la semaine à Chapelle-des-Bois (au Montagnon pour les uns, à la Distillerie pour les autres), quoi de mieux que la GTJ? Étant au milieu de son parcours, reste le choix de la direction. D'après l'expérience de Bernadette exposée dans son billet, c'est la partie sud qui est la mieux damée pour le pas de patineur.
Karine et moi décidons de la faire en boucle : descente par la GTJ traditionnelle, remontée par des variantes. Nous pouvons donc laisser nos bagages à Chapelle, et même y rendre au retour des skis de location. Bernadette et Céline nous rejoignent, mais iront prendre le TGV du retour à Bellegarde, en taxi à partir de Giron.

Nous ne savions pas encore s'il y aurait de la neige, mais nous avons été gâtés : neige et soleil tout au long du parcours! Le parcours est donc entièrement skiable. Aucun problème de damage non plus, sinon la partie verglacée et damée moins régulièrement entre la Borne au Lion et le domaine skiable de Giron.

 

Lire la suite...

mercredi, novembre 9 2011

Ski de fond : Les hautes vallées du Queyras

blog_queyras

Il est une région réputée pour son ensoleillement et depuis quelques années pour son enneigement. Grâce aux "retours d’est" comme disent nos météorologues, la neige vient souvent d’Italie, et par flux de nord ouest, elle finit souvent par arriver sur la région et à chaque fois, une bonne couche de neige se dépose dans le Queyras !

C’est ainsi que pour le Nouvel An 2009 entraînés par Christophe dit "TofTof", nous sommes allés skier sur nos fines spatules dans les vallées du Queyras qui possèdent 240 km de pistes de ski de fond, 3ème domaine de France, et quelques itinéraires hors pistes très recommandables. C’est en tout cas une belle destination pour le ski de fond à condition d’avoir un véhicule ou bien comme nous de changer 3 ou 4 fois d’hébergement dans la semaine. De plus des systèmes de navettes (gratuites avec la carte d'hôte) sont mis en place en période de vacances scolaires qui permettent de toute façon de varier les plaisirs.

Le découpage proposé ici peut se faire en 7 jours complets. Ce circuit pourrait aussi se faire en raquettes à neige en adaptant les itinéraires mais attention sur les parties descendantes, le temps de parcours serait à prendre en considération car évidemment les raquetteurs sont beaucoup plus lents que des skieurs.


1er site : Arvieux-La Chalp : installés chez un spécialiste du ski de fond, dans un chaleureux chalet pour 2 nuits nous allons tout d'abord explorer les pistes de ce secteur.
Premier jour : les pistes en aller retour vers Souliers, le lac de Souliers ou les pistes d’Arvieux peuvent vous accueillir (mais attention au soleil, en fond de la vallée d'Arvieux : il faut alors viser le milieu de journée pour les avoir ensoleillées, surtout en décembre)

Deuxième jour : Si le temps le permet (et aussi la nivologie) il faut absolument aller au col d’Izoard, certes cela prend un certain temps mais si la piste est tracée vous en reviendrez ébloui par les paysages. Les plus costauds et résistants monteront toute la piste en pas de patineur mais la plupart se contenteront d'une montée tranquille (700 m de dénivelé). Il peut arriver que la montée au Col d'Izoard soit "fermée" juste avant la Casse Déserte, n'outrepassez pas cette interdiction, la zone peut être très avalancheuse !


2ème site : la vallée du Guil

Prenez la navette gratuite et hop, changez de vallée : nous voici à Aiguilles et remontons la vallée jusqu’à Abries et Ristolas. La piste passe en forêt et quand nous y sommes passés des quantités impressionnantes de neige couvrent le décor. On ne peut guère aller plus loin que Ristolas car de grosses avalanches ont coupé la piste (et aussi la route !). Nous apprendrons plus tard que de l’autre côté de la frontière en Ilalie, à Chianale, les avalanches ont bloqué le village qui s'est retrouvé coupé de tout et sans électricité pendant un mois !

3ème site : la vallée de l'Aigue Blanche
Premier jour
 : Depuis Aiguilles (descente à ski depuis Abries ou navette pour gagner du temps) on peut rejoindre une route forestière (parfois damée mais plutôt rarement) qui vous amènera, à flanc de montagne sur le village de La Rua près de Molines. Vous passerez à côté des ruines de Prats Bas qui font rêver notre accompagnateur qui travaille dans le bâtiment … De là on rejoint les pistes de fond de cette vallée qui via La Chalp remontent sur Saint Véran.

Deuxième jour : Depuis notre gîte (situé à La Chalp) nous remontons la vallée jusqu'à la chapelle de Clausis. Le vent et l'enneigement ne permettent guère d'aller plus loin mais il serait facile de poursuivre jusqu'au refuge de la Blanche et de boucler l'itinéraire par un retour différent jusqu'à la piste sous la Chapelle.

Note : le gîte les Gabelous était fermé et nous avons dû dormir à la Chalp mais je pense qu'il est préférable de réserver à Saint-Véran même, ce qui est tout à fait compatible avec les étapes décrites.

4ème site : la vallée de l'Aigue Agnelle

Premier jour : Départ ski au pied du gîte à La Chalp et en traversant les pistes de ski alpin de Molines nous rejoignons la piste en rive gauche de l'Aigue Agnelle, nous passons donc en face Pierre Grosse, Fontgillarde, et au pont de Lariane nous prenons la route (damée mais sans traces) pour remonter jusqu'au refuge Agnel où nous fêterons joyeusement le passage à la nouvelle année.

Deuxième jour : En aller retour nous irons au col Agnel, admirer l'Italie, puis par une longue descente nous rejoindrons Molines-en-Queyras puis par le même chemin que l'autre jour (qui cette fois-ci sera damé !) nous rejoindrons Aiguilles pour la navette de retour vers la gare de Mondauphin-Guillestre où nous ramassera le train de nuit.

En pratique :

 Accès : par le train de nuit : Paris-Briançon, arrêt à la gare de Montdauphin-Guillestre. Navette régulière pour monter aux stations citées. Renseignement et transport à la demande (attention, il faut réserver 48h à l'avance) : http://www.05voyageurs.com/

 Hébergements possibles pour suivre cet itinéraire :

Arvieux : Gîte d’étape : Chalet Viso à La Chalp d'Arvieux (04.92.46.85.77), sinon à Brunissard, les Bons Enfants (04.92.46.73.85 ), ou encore La Teppio (04.92.46.73.90).

Abries : Gîte d’étape Le Villard (04.92.46.71.14)  ou l'Ancolie Bleue (04.92.20.54.42)

Saint-Véran : gîte d’étape La Baïta du Loup à la Chalp (04.92.54.00.12) ou Les Gabelous à Saint-Véran (04.92.45.81.39) ou le Chant de l'Alpe (04.92.45.86.59)

Refuge Agnel (CAF) (04.92.46.81.81 – refuge, réservation : 04.92.24.48.57 ou 06.63.78.51.09)

 Voir d’autres hébergements sur : http://www.gites-refuges.com

Matériel de ski de fond : certains avaient des skis à écailles et d'autres des skis de "skating" mais avec des petites peaux de phoque pour les montées longues (comme le col de l'Izoard) ou hors piste (le Col Agnel) ou la traversée Aiguilles-La Rua. Il faut de toute façon un bon système anti-recul car les pentes sont parfois sérieuses. Le fartage n'est pas nécessairement la meilleure solution sur les neiges du sud, l'écart de température entre le matin et l'après midi y est très grand et le passage de zones damées à des zones non damées en poudreuse peut poser de sérieux soucis de "bottes" sous les skis … même pour les écailles, parfois !

Redevance pistes : La plus grande partie de l'itinéraire se déroulant sur pistes damées il est nécessaire de prendre une redevance de ski de fond pour la semaine. Celle-ci est valable sur tous les sites parcourus.

Autre possibilité : cet itinéraire est adaptable en terme de découpage à un circuit en raquettes à neige mais les raquetteurs empruntent d'autres pistes que celles du ski de fond et nous leur demandons en particulier de respecter les pistes de ski de fond damées en ne les défonçant pas à coup de raquettes !

Renseignements : sur le site http://www.queyras.com/

Article connexe et complémentaire : La Haute Trace des Escartons, Paris-Chamonix N°170 – octobre-novembre 2004 par Serge Mouraret.


L'album photo de cette sortie

 

dimanche, mars 27 2011

Raid ski nordique en Finlande : la Rajalta Rajalle

Rajalta Rajalle, c’est la traversée est-ouest de la Finlande de la frontière russe à la frontière suédoise : 440 km de ski de fond en style classique en 7 jours...

Lire la suite...

- page 1 de 5