Blog du CAF IdF


jeudi, mars 3 2016

En yourte sur le plateau de Beille

En Ariège, entre Tarascon et Ax-les-Thermes, sur le tracé du GR 10, il est un haut plateau bordé de vallées abruptes qui s'appelle le plateau de Beille. Là, à 1800 m d'altitude, dans une forêt de pins à crochets, se niche un adorable village miniature formé d'habitations inspirées des pays nordiques : deux yourtes mongoles, un tipi indien, une maison finlandaise, une cabane de trappeur canadien... Et, au milieu de tout ça, un espace pour faire le feu et une salle à manger-cuisine en rondins de bois.

http://www.angaka.com/images/miniatures/panovillagec.jpg

 

Lire la suite...

lundi, février 29 2016

Les roches métamorphiques

Elles sont issue de la transformation des roches lors de la formation des massifs montagneux

Lire la suite...

Les roches plutoniques

Issues directement du magma, les roches plutonique sont remontées doucement dans le manteau. Mises à jour par l'érosion ou par la tectonique des plaques, ces roche occupent une partie des massifs cristalins des Alpes et des Pyrénées.

Lire la suite...

Introduction à la géologie

Je vous propose quelques pages qui présentent les différentes roches rencontrées en montagne :

  • Les roches volcaniques ;
  • Les roches plutoniques ;
  • Les roches sédimentaires ;
  • Les roches métamorphiques.

Lire la suite...

Les atteintes aux milieux montagnards

Les atteintes à l'environnement montagnard ne cessent d'augmenter. La course à l'enneigement, l'extension des stations de ski, le développement des techniques nouvelles sont autant d'aménagements qui dégradent le paysage.
Difficile d'y remédier, il faut vivre avec son temps diront certains... Mais pourquoi ne pas participer et soutenir les actions de notre club !!!

Lire la suite...

dimanche, février 28 2016

Documentation

Des documents seront mis progressivement à votre disposition

Lire la suite...

Népal 2015, séismes

Rapport à lire et à télécharger concernant les séismes qui ont détruit une grande partie du pays

Lire la suite...

vendredi, février 26 2016

Les roches volcaniques

Tectonique et volcanisme ont créé les montagnes. Si le Massif central reste une référence pour la France, des traces subsistent un peu partout...

Lire la suite...

Connaissance du milieu montagnard

Mieux connaître le milieu montagnard (flore, géologie, homme et montagne, livres...)

Lire la suite...

Protection du milieu montagnard

Introduction aux problèmes posés par les activités humaines mal gérées sur le milieu montagnard

Lire la suite...

samedi, février 20 2016

Les orchidées de montagne

Je vous invite au travers la photographie à découvrir les orchidées de montagne.

Lire la suite...

La végétation en montagne

Riche et variée, très colorée et attractive, la flore de montagne est parfaitement adaptée aux divers milieux que nous rencontrons en montagne.

Partir à sa découverte vous apportera satisfaction et enrichira vos connaissances.

Je vous propose un aperçu, étage par étage, des joyaux qui rendent nos randonnées si attractives.

Lire la suite...

vendredi, février 19 2016

Des soirées conférences

Des soirées de discussion sont organisées autour d'un thème en liason avec la montagne.

Lire la suite...

jeudi, février 18 2016

Agissons ensemble

Introduction à la rubique des actions à mener.

Lire la suite...

Que la montagne est belle, le pastoralisme

Comment participer à Paris aux manifestations qui entrent dans le cadre de "Que la montagne est belle" dont le thème est proposé par la Commission Nationale de Protection de la Montagne (CPM) de la FFCAM ?

Juin 2015, l'occasion s'est présentée. Ce fut une journée très enrichissante pour ceux qui ne se contentent pas de parcourir espaces et sommets mais qui s'intéressent à ceux qui vivent en montagne.

Découvrez les photos (Bergers, faune, flore et paysages) qui ont maquées cette journée.

Lire la suite...

mardi, février 16 2016

La Lettre du Milieu Montagnard

Les archives de la lettre éditée par la Commission Nationale de la Protection de la Montagne (CNPM)

Lire la suite...

Les roches sédimentaires

Ces roches sont composés de dépôts minéraux et organiques qui se sont déposés au fond des océans.

En France le Vercors, le Dévoluy et la Chartreuse sont les massifs les plus représentatifs de ces formations géologiques.

Lire la suite...

dimanche, décembre 20 2015

Le CAF présent dans l'espace Générations Climat au Bourget à l'occasion de la COP 21

Décembre 2015, les parties se sont réunies au Bourget afin de s'entendre sur un accord international sur le climat.

Grande oubliée, la montagne a été malgré tout pésente dans l'Espace Générations Climat et une manifestation y a été organisée.

Retrouvez les moments forts de ces journées autravers de ce billet

Lire la suite...

mercredi, décembre 2 2015

Stage "Terrains Mixtes" du Groupe Espoir Ile-de-France

Compte rendu du stage d'automne

lundi, juin 29 2015

Tour de la vallée de la Thur 2015

Seconde participation du CAF IDF à cette rando extrême ; l'édition 2013 faisait 96 km et environ 4000m de D+ ; cette année 2015, c'est la version longue (il y en a une tous les 5 ans environ) où sont ajoutés une descente dans la vallée et une remontée sur les crêtes pour obtenir un parcours de 107 km et environ 4700 m de D+.

Par rapport aux années précédentes, il y a des changements dans l'organisation : le certificat médical est obligatoire pour les parcours de 70 km et 107 km ; en cas d'abandon, les navettes sont payantes (de 2€ à 5€ selon l'éloignement) et il faut envoyer un sms pour prévenir ; pas de gobelets en plastique aux ravitaillements : il faut prendre son gobelet ou en acheter un au départ (1€ ; cette somme est rendue si on rend le gobelet à l'arrivée)

Pour avoir de bonnes chances de terminer, nous avons fait 2 sorties hivernales : 43 km en janvier et 60 km en février. Il n'est pas utile de faire de plus longues distances mais les sorties hivernales permettent de s'assurer qu'on est capable de marcher longtemps dans le froid, la boue et éventuellement la pluie.

Nous devions être 5 au départ mais la tendinite d'Iliette s'étant réveillée quelques semaines avant le départ, nous ne sommes plus que 4 : Valérie, Imanol, Pierre et moi. Je suis le seul à avoir déjà fait ce Tour ; pour les 3 autres, c'est leur premier 100 km. Et là, c'est 100 km en montagne...

Cette année, mon but n'est pas la performance mais de finir ce Tour comme si c'était une rando "normale" : c-à-d sans grande fatigue et avec peu de courbatures. J'ai donc prévu un timing tranquille : faire les 107 km en 32h40 alors que l'objectif de la plupart des participants est de le boucler en 24h. Donc, à la différence de 2013 où nous étions rentrés sur Paris le dimanche soir, cette année nous dormirons à nouveau à l'AJ de Mulhouse à la fin du Tour. Donc un retour sur Paris très tôt le lundi matin pour aller au boulot.

La météo prévoit un risque de pluie pour ce week-end mais rien de bien méchant ; la réalité sera toute autre...

0 km - 10h Saint-Amarin

https://lh3.googleusercontent.com/-cblbUFNEFr0/VYqa5hfuA7I/AAAAAAAAWQY/yD2Tp19MRWQ/s912/P6200004.JPG

Valérie, Imanol, Pierre et moi.

Au départ, nous retrouvons Patrick, un cafiste qui a fait la 1ère sortie préparatoire avec moi mais qui préfère faire le Tour à son rythme. Lui a prévu de rentrer sur Paris dimanche soir. Beaucoup de nuages noirs dans le ciel mais ça semble se découvrir. En tout cas, une bonne température pour marcher.

C'est la même première partie que l'édition 2013. En 2013, nous avions mis 4h15 pour rallier Thann ; cette année 4h nous suffise. Comme notre rythme est bien plus rapide que mes prévisions, je laisse notre groupe marcher à son rythme et c'est naturellement Imanol, le plus fort de nous 4, qui mène.

https://lh3.googleusercontent.com/-YEpjXUnhP1g/VYqa_l_hGnI/AAAAAAAAWQo/ZG2BpewveWI/s912/P6200006.JPG

19 km - 14h Thann

1er ravitaillement à Thann ; contrairement à 2013, aucun souci pour refaire le plein d'eau et, comme chaque année, tous les gâteaux et cake sont faits maison ! Une organisation toujours au top :) Nous repartons après une pause de 35' pour le 1er gros morceau, la montée au Grand Ballon : 1000m de D+.

https://lh3.googleusercontent.com/-R-Uw__AnfNk/VYqbEJQ35LI/AAAAAAAAWQ4/-zl7h_icfrM/s912/P6200008.JPG

Imanol et Pierre marchent plus vite que Valérie et moi ; ils doivent nous attendre pour qu'on reste en groupe. Comme c'est leur premier Tour, je sens que, comme moi la 1ère fois, ils cherchent la perf ; je les laisse donc partir pour qu'ils puissent marcher à leur rythme et je reste avec Valérie. Un peu après, on retrouve Patrick et on commence à discuter. "Il est à quelle heure ton train, Patrick ?" "15h à Mulhouse" "Patrick, si tu restes avec nous tu louperas ton train car on marche sur un rythme tranquille et on arrivera bien après 15h..." (on marche à 4,5 km/h). Donc Patrick nous quitte.

https://lh3.googleusercontent.com/-jErzPeq7i3A/VYqbGmDpckI/AAAAAAAAWRA/DEw5Hb-YsfM/s640/P6200009.JPG

Au Freundstein

Valérie descend vite dans la descente vers Moosch et on y arrive avec 2h30 d'avance sur le planning prévisionnel. Je sens que je commence à avoir un coup de fringale alors on s'arrête pour dîner au fast-food de Moosch.

42 km - 20h Moosch (dîner)

On repart de Moosch à 20h50, bien repu :)  A la sortie de Moosch, l'itinéraire passe juste à côté du bûcher de la Saint-Jean, impressionnant !

https://lh3.googleusercontent.com/-GFPrJZIfD4M/VYqbLmc4tQI/AAAAAAAAWRQ/4mTcj-Zz_tM/s640/P6200012.JPG

Valérie au pied du bûcher, la pôvre ;)

On allume nos frontales vers le col de Rimbach. Entre ce col et Rouge-Gazon, le sentier est assez technique par endroit, il faut être prudent. C'est dans cette partie qu'on avancera moins vite que le rythme prévisionnel.

https://lh3.googleusercontent.com/-QoqCimqBoo0/VYqbNovmuEI/AAAAAAAAWRY/9sIVXHoQ1-M/s640/P6200014.JPG

57 km - 1h30 étangs des Potassiers (2ème ravitaillement)

https://lh3.googleusercontent.com/-noJd1sUTtFQ/VYqbPywhebI/AAAAAAAAWRg/CnvA7rCeZdQ/s912/P6210016.JPG

Un grand feu de camp nous accueille au second ravitaillement ; ça tombe bien car la nuit devient froide et humide. Je n'ai pas pris assez de vaseline pour me masser les pieds et il ne m'en reste presque plus. Bonne ambiance sous la tente, tout le monde paraît encore en bonne forme et ça rigole bien. On repart après une pause de 40' en suivant un groupe d'une dizaine de marcheurs.

60 km - 3h Kiosque du Sotré

Comme on a encore 2h15 d'avance sur le timing prévisionnel et que notre rythme de marche faiblit, je propose à Valérie qu'on se repose 1h au kiosque du Sotré, un petit abri fermé. On est à peine installés qu'il commence à pleuvoir, c'était le bon moment pour s'arrêter. Quand on repart à 4h30, on met nos vêtements de pluie car il pleut toujours.

64 km - 5h30 col de Bussang

Au col, il y a une voiture navette pour récupérer ceux qui veulent abandonner. Les bénévoles présents nous demandent si on est les derniers. Je pense que c'est le cas vu notre repos au kiosque. En fait, on est même derrière les serre-files mais on ne le sait pas. Vu le temps tout bouché et la pluie, on se doute qu'il va falloir marcher longtemps sous la pluie. Valérie hésite mais finalement, elle préfère abandonner car elle n'a pas envie de marcher des heures sous la pluie surtout qu'il reste 2 grosses montées. Alors je continue seul. Valérie a fait le bon choix car, les serre-files étant devant moi, il n'y aura plus de voitures navette quand je passerai aux endroits où elles étaient prévues et je n'aurai pas le 3ème ravitaillement au refuge d'Hannenbrunen. 

Un court moment, je me demande si je ne vais pas arrêter moi aussi car un organisateur sans participant, ça manque de sens. Mais j'ai 3 bonnes raisons pour poursuivre : 1) c'est mon 1er Tour de la Thur version longue et avec du mauvais temps, faut en profiter :) 2) ce n'est qu'une étape vers des projets plus ambitieux donc se rassurer et analyser 3) y'en a qui pourraient penser que j'étais pas capable de finir ;)

77 km - 9h40 FA du Grand Ventron (petit-déjeuner)

J'arrive complètement trempé à la Ferme-Auberge du Grand Ventron, là où est prévu le petit-déjeuner. La patronne me dit que les derniers participants viennent de partir il y a 1/4h. J'espère pouvoir les rattraper mais je ne verrai personne.

Elle me sert le petit-déj à 6€, prévu par les organisateurs. Ils dressent les tables pour ce midi ; malgré le mauvais temps, ça sera rempli. Je repars, toujours sous la pluie, après une pause de 3/4h. D'après ce que j'ai compris, beaucoup ont abandonné à la FA du Grand Ventron : ils avaient fait 85% des montées mais il leur restait 30 km à faire sous la pluie...

La pluie s'arrête vers 12h30 alors que je monte vers le col de l'Etang. Je fais donc les crêtes sans pluie mais vu les quantités de boue sur le chemin, je me dis qu'ils ont du en baver ceux qui ont fait les crêtes sous la pluie. C'est sur cette partie des crêtes que j'ai le plus ressenti la fatigue mais c'est pas le moment de dormir car j'ai encore 20 km à faire. Je profite d'un rayon de soleil au Schweisel pour m'allonger quelques minutes dans l'herbe.

95 km - 15h30 refuge d'Hannenbrunen (3ème ravitaillement)

Manifestement, il n'y a plus personne du Tour de la Thur ; donc pas de ravitaillement pour moi mais je n'en ai pas besoin, j'avais pris 600g de noix diverses et il m'en reste environ la moitié. Sur la route juste à côté je vois passer les participants du triathlon "Trithur" en pleine épreuve cycliste.

99 km - 16h30 Le Markstein

J'ai à peine dépassé le Markstein qu'il se remet à pleuvoir : une bonne douche d'une demie-heure qui a bien rafraîchie les triathlètes sur leurs vélos... Il me reste 8 km et 800m à descendre pour en finir.

19h - 107 km Saint-Amarin

Je vais direct à la gare sans passer par le gymnase où il reste peut-être des organisateurs. Il m'a donc fallu 33h pour faire ces 107 km : 28h de marche effective et 5h de pauses (35' Thann, 10' Grand Ballon, 55' Moosch, 40' étang des Potassiers, 1h30 kiosque du Sotré, 45' FA du Grand Ventron, 15' Schweisel, 10' abri Koestel).

Je reprends le train de 19h29 pour Mulhouse Dornach mais je m'assoupis et je loupe l'arrêt. J'arrive donc à la gare centrale de Mulhouse, ce qui me rajoute 2 km pour rentrer à pied à l'AJ de Mulhouse.

Bilan

A cause de la mauvaise météo, il n'y a que 50% de finisseurs cette année pour le tour complet de 107 km ; quand la météo est bonne, c'est plutôt 60% de finisseurs. Donc un bon ratio pour cette sortie CAF IDF avec 75% de finisseurs (Imanol a terminé vers 13h15 et Pierre vers 14h30). Et surtout, aucun bobo pour nous 4, juste de la fatigue :)

On m'a dit que c'était une femme qui a terminé la première ce Tour de la Thur, vers 2h du matin ; elle a donc évité la pluie.

https://lh3.googleusercontent.com/-0nbWDQlb_os/VZD2mHWChuI/AAAAAAAAWSg/aTFFPaOGKSI/s912/Tour%252520Thur%2525202015.jpg

 

 

 

 

- page 1 de 75