Blog du CAF IdF

Dimanche 24 juin, les chevaux d?Apollon


Versailles ! Si loin et en même temps si proche ! Et si facile d?accès ! Ce serait dommage de s?en priver.

Trois gares sont possibles : Versailles Rive Droite (St Lazare), Versailles Rive Gauche (RER C), Versailles Chantiers (Montparnasse).

Eh bien, ce matin-là, nous en avions choisi une quatrième : St Cyr, sur la même ligne que Versailles Chantiers. Car nous avions décidé de remonter jusqu?aux sources de la Bièvre avant de visiter les jardins du Roi Soleil. Même si l?on fait parfois du tourisme, on a sa fierté de randonneur !

Donc, 13 km au programme, en suivant de charmants petits sentiers en sous-bois le long de la Bièvre.

Ensuite, pique-nique au bord de l?eau à l?étang de la Geneste.

Vers 15 h, nous voici devant la guérite d?entrée des jardins de Versailles. Tous les samedis et dimanches, en été, ont lieu les « grandes eaux musicales » et il faut payer 7 ? pour entrer et pouvoir admirer les statues.

Louis XIV, vous le savez, se comparait à Apollon, dieu du soleil qui donne la vie, mais qui est aussi capable de punir durement ses ennemis. L?histoire d?Apollon est racontée tout au long des allées :

Le bassin de Latone :

Jupiter, roi des dieux, et chaud lapin, avait une maîtresse : Latone, qui était enceinte de lui. Mais Junon, la femme légitime, jalouse de Latone, décréta que celle-ci devait s?enfuir et ne trouver refuge nulle part. Latone dut donc accoucher sur un rocher en pleine mer (l?île de Délos). C?est ainsi que naquirent les deux jumeaux : Apollon et Diane.

Un jour, Latone alla demander de l?eau pour ses enfants dans un village de Lycie. Les paysans, inspirés par Junon, voulurent la chasser. Mais Latone, avec l?aide de Jupiter, les changea en grenouilles.


Louis XIV aimait beaucoup cette légende, comparant Latone à sa propre mère Anne d?Autriche lorsque, veuve et régente de France, elle dut défendre le petit roi et son frère contre les violences de la Fronde.

Le bassin d?Apollon :

Apollon, ayant grandi, devint dieu du soleil. Ce soleil qui passe la journée à circuler au dessus de nos têtes d?est en ouest et qui, la nuit, prend un repos bien mérité.

Au bassin d?Apollon, on le voit sortir de l?eau sur son char tiré par des chevaux, et c?est le début de sa course journalière.




Le bosquet des bains d?Apollon :

Là, on voit Apollon, le soir, se reposant après sa dure journée. Des femmes empressées le baignent et lui lavent les pieds. Quel homme n?en rêverait pas ?




Le long des allées, de nombreuses statues nous interpellent :

Une Vénus callipyge (aux belles fesses) : Heureusement, nous aussi, mesdames, nous pouvons nous rincer l??il avec ce bel homme qui figure la Loire :

Le bel Antinoüs, favori de l?empereur Hadrien qui se suicida (pourquoi ?) en se jetant dans le Nil : Le faune au chevreau vous attend au coin d?un bosquet :



Un vieillard frileux se réchauffe auprès d?un maigre feu :

Il représente l?hiver !



Le bosquet de l?Encelade :

Aux temps reculés de la création du monde, les titans (sortes de géants bêtes et méchants) luttaient contre les dieux. Un de ces titans, Encelade, lança des pierres vers l?Olympe où siégeaient les dieux. Mais il reçut sur la tête toutes les pierres qu?il avait lui-même envoyées et se retrouva écrasé sous des tonnes de cailloux. On raconte que c?est là l?origine de la formation de l?Etna : le titan Encelade, furieux, serait condamné à cracher éternellement du feu à travers les pierres qui l?ensevelissent.





Que de culture et que d?émotions ! On peut vraiment dire qu?au CAF, on ne marche pas qu?avec ses pieds !

Martine